ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Concours

Pall Center a le plus beau bureau



295877.jpg

Christianne Wickler et Véronique Lamury dans les nouveaux bureaux de Pall Center. (Photo: Nader Ghavami)

Le groupe Pall Center se voit récompensé pour l’aménagement de ses espaces de bureaux à Oberpallen au concours Office Space of the Year organisé par CBRE Luxembourg.

C’est l’histoire d’une entreprise familiale qui ne fait que grandir en privilégiant l’harmonie avec son environnement. Bien connue des habitants de la région d’Oberpallen et d’Arlon, Pall Center a étendu, ces dernières années, son enseigne commerciale dans son village natal. Au point de devenir un «shopping village» dans lequel se trouvaient aussi les bureaux de l’entreprise.

Mais depuis environ trois ans, le groupe dirigé par Christianne Wickler projette d’installer ses espaces de travail dans un ancien camping voisin que la patronne a fait transformer. L’équipe prendra possession de ses nouveaux locaux en janvier 2020. De l’ancienne bâtisse, il ne reste que la structure, qui a été mise à nue. Une extension a été construite par le bureau V2 Architecture, perpendiculairement au bâtiment initial. Une construction en béton, bien isolée, autonome en électricité et qui sera chauffée de manière écologique, avec une chaudière à pellets.

À l’intérieur, l’architecte Véroni­que Lamury a transformé cette con­struction en un siège social mo­derne, sobre, élégant, qui facilite la communication et stimule la créativité, des atouts indispensables à la gestion d’un com­merce dynamique au­jour­d’hui. Les bureaux représentent une surface de 900 m² répartis sur trois niveaux, où les matériaux bruts dominent largement.

Cet effet est contrebalancé par des éléments en bois et un aménagement chaleureux, avec des sièges confortables, des coussins, un éclairage soigné, des tapis, des plantes. Un maximum de parois sont en verre. «Nous travaillons ici en toute transparence, explique Christianne Wickler. Par ailleurs, il m’importait que la lumière naturelle soit présente partout, et que chaque employé puisse avoir une fenêtre pour être en contact avec l’extérieur et la saisonnalité.» À l’entrée, la trentaine d’employés et les visiteurs sont accueillis par un portrait de Marlon Brando en Vito Corleone dans le film The Godfather, et d’une image d’Édith Piaf, «deux rebelles, comme moi», s’amuse Christianne Wickler.

Meilleur coworking – Welkin and Meraki (Photo: Welkin and Meraki) 

1 / 5

Meilleure réception  – IEE (Photo: IEE)

2 / 5

Bien-être  – Pall Center (Photo: Nader Ghavami)

3 / 5

Bureau innovant – IEE (Photo: IEE)

4 / 5

Petites entreprises – atHome Finance (Photo: Blitz Agency)

5 / 5

Esprit scandinave

Le mobilier, comme les bureaux ou les rangements, est fait sur mesure par l’entreprise locale Ardena, en bois massif «dans un souci de durabilité et de réem­ploi», précise la chef d’entre­prise, dont on connaît l’en­ga­gement écologique actif. Les espaces sont généreux, conçus pour être modulables, voire transformables, pourquoi pas en logements si jamais cette activité de bureau devait s’arrê­ter. À côté des bureaux individuels ou partagés, on trouve des espaces de coworking, mais aussi des cellules plus petites pour s’isoler le temps d’un coup de fil ou de la rédaction d’un document qui demande une pleine concentration.

Ici, l’esprit scandinave règne. Des espaces de détente ou de réunion informels sont aménagés avec des assises confortables, des lam­pes d’appoint. Pour le confort des employés, on a fait ajouter une douche pour les sportifs et une belle cuisine sous les toits pour la pause déjeuner ou un café prolongé. Plusieurs bureaux donnent sur le magasin, «pour ne pas oublier ce pour quoi on travaille, notre réalité».

Derrière le bâtiment, le terrain menant vers le centre commercial sera aménagé en parc, «un espace ouvert à tous nos employés, qui pourront venir profiter de cet espace vert le long de la rivière le temps de leur pause par exemple». La façade sera refaite à l’identique de l’ancienne, préservant ainsi l’homogénéité et l’intégration dans le village. Les anciens bureaux seront quant à eux reconvertis en nouvelle surface commerciale, «ce qui permettra de ne pas devoir augmenter la surface bâtie et de ne pas encore ajouter à ce qui sera peut-être un jour une friche commerciale», explique Christianne Wickler.

Ici, nous avons la chance de pouvoir avoir des terrains moins chers qu’en ville. Aussi, nous en profitons pour offrir de l’espace, avoir de plus grands bureaux.
Christianne Wickler

Christianne Wickler,  administrateur délégué,  Pall Center

Ces nouveaux bureaux sont aussi l’occasion de repenser la structure interne, de se donner les moyens d’aller de l’avant, dans une volonté de se diversifier. «Ici, nous avons la chance de pouvoir avoir des terrains moins chers qu’en ville. Aussi, nous en profitons pour offrir de l’espace, avoir de plus grands bureaux et attirer aussi des profils qualifiés qui apprécient cela», affirme Christianne Wickler.

Sur le mur de son bureau, un petit tableau est accroché. Dessus, une inscription qui rend hommage au député-bourgmestre Camille Gira (Déi Gréng) décédé inopinément en mai 2018 et dont Christianne Wickler était proche: «Une personne qui m’a toujours aidée pour me développer différemment des autres.» Un engagement profond pour l’écologie, qui n’est pas incompatible avec le développement florissant d’une activité économique.

«Un projet de femmes, tient-elle aussi à souligner, qui se situent à la même hauteur que les hommes et qui travaillent en symbiose avec eux.» Un projet de qualité et réalisé dans le respect, qui mérite pleinement sa première place au concours Office Space of the Year de CBRE Luxembourg.