COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

conseil rh

L’outplacement: pour mieux repartir



291724.jpg

Nicolas Hurlin & Marilyn Hurlin Photo : The Recruiter

L’outplacement est le processus d’accompagnement d’un collaborateur pour se repositionner sur le marché de l’emploi. Il prend ainsi conscience de ce qu’il valorise et de sa réelle plus-value. Nos conseils pour mieux repartir lorsque le changement de carrière est imposé ou volontaire.

Si la fin d’année est synonyme de festivités, il y a un vent d’incertitude pour certains quant à la pérennité de leur emploi. En effet, les études indiquent que + 400 salariés luxembourgeois seront affectés par des plans sociaux dans les mois à venir, dont 300 provenant du secteur bancaire.

Quelles solutions ?

Le législateur indique que l’entreprise qui active un plan social se doit d'éviter ou de réduire le nombre de licenciements et d'en limiter les conséquences, par le biais notamment :

• de la reconversion ;

• de la réinsertion sur le marché du travail.

Ces différents moyens peuvent être rassemblés sous un processus : l’outplacement. Processus permettant à l’entreprise de soutenir ses collaborateurs sortants, l’outplacement représente un accompagnement personnalisé pour ces derniers.

Refaire un CV ou apprendre un script qu’on récite ensuite en entretien ne suffit plus. Le consultant en outplacement soutient le collaborateur dans son introspection pour son futur emploi en tenant compte de ses compétences, ses intérêts et de ses motivations professionnelles.

Autoportrait

Si le licenciement est définitivement une source de stress et d’insécurité, cette étape permet néanmoins au collaborateur de faire un travail d’analyse de soi : deuil de la situation perdue, acceptation et soutien émotionnel. Prendre un temps d’introspection et se poser des questions telles que : étais-je heureux(se) dans ce poste ? Cette fonction me permettait-elle de me rapprocher de mes objectifs professionnels ? Toutes mes compétences étaient-elles mobilisées ? Est-ce que j’apprécierais la version de moi-même dans cet environnement ?

Si la réponse est oui aux questions ci-dessus, il suffira de retrouver un poste avec des responsabilités similaires et un environnement de travail semblable. Dans le cas contraire, le collaborateur sera accompagné par le consultant en outplacement pour dresser un programme et un plan d’action de retour à l’emploi.

Pour se faire, nous vous invitons à répondre aux questions suivantes :

• Quelles sont mes compétences qui amènent le plus de valeur-ajoutée ?

• Quelle est l’image que je veux dégager ?

• Quelles sont mes forces, mes faiblesses ?

• Quels sont mes objectifs professionnels ?

Introspectives ou axées sur le métier, ces réflexions sont nécessaires pour avancer. L’important est de garder une approche objective pour mieux orienter la direction que nous aimerions donner à notre carrière.

Stratégie

Lorsque l’autoportrait est dressé et que le collaborateur a pris conscience de son profil professionnel et de sa personnalité, une stratégie de recherche d’emploi reste à définir. L’utilisation active des jobs boards est une solution à privilégier, toutefois, c’est un outil parmi d’autres. En effet, pour augmenter ses chances, toutes les sources de « lead » sont à exploiter : son propre réseau, LinkedIn, évènements networking, etc. Une fois identifiées, il s’agira d’actualiser son CV et de préparer une lettre de motivation.

QUID de la lettre de motivation ?

Si l’utilité de la lettre de motivation fait toujours débat, elle reste présente dans les processus de recrutement et son rôle ne doit pas être minimisé ou dévalorisé. Son rôle est d’accompagner le CV et de contextualiser l’envoi de la candidature. Autrement dit, elle permet au collaborateur de souligner ses principales réalisations, d’expliquer un changement professionnel et comme son nom l’indique, d’y formuler ses motivations principales pour le poste visé.

Attention au piège de la reformulation du descriptif de poste, ou bien la lettre de motivation perdra vite de son intérêt. Le recruteur ne recherche pas un plagiat de l’annonce d’emploi mais les raisons qui vous ont poussé à postuler.

Programme : Simulation d’entretien, tests de personnalité, mise en situation

Tout est mis en œuvre, en outplacement, pour que le collaborateur soit confronté à la réalité du marché de l’emploi, de ses attentes et de ses codes. Un averti en vaut deux et le consultant en outplacement conseille, coach et soutient le collaborateur à tout instant et particulièrement dans les moments de doute et de remise en question.

L’outplacement est un accompagnement qui se déroule sur plusieurs mois et qui s’inscrit dans un cadre précis. 3, 6 à 12 mois sont proposés selon le parcours professionnel et le profil du collaborateur. 80% des personnes accompagnées retrouvent un emploi dans les 6 mois. Pour autant, le retour à l’emploi est soumis à plusieurs facteurs qu’il est important d’évaluer en tout premier lieu avec le collaborateur. Outre la méthodologie employée par le consultant en outplacement, l’alchimie qui résultera de ce travail d’équipe est également gage de réussite.