BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

BDO (5/10)

Les outils technologiques, véritable levier de performance



Erwan Loquet, Partner Responsable de la transformation digitale de BDO Luxembourg, et Éric Bineau, Senior Manager au sein du département BDO Technology. Crédit : BDO ; Montage photo : Maison Moderne

Erwan Loquet, Partner Responsable de la transformation digitale de BDO Luxembourg, et Éric Bineau, Senior Manager au sein du département BDO Technology. Crédit : BDO ; Montage photo : Maison Moderne

Ces dernières années, les outils technologiques se sont de plus en plus immiscés dans les entreprises. Conçus et mis en œuvre de manière réfléchie et adaptée, ils apportent un soutien solide à de nombreuses missions. Erwan Loquet, Partner Responsable de la transformation digitale de BDO Luxembourg, et Éric Bineau, Senior Manager au sein du département BDO Technology, nous parlent de ces enjeux.

Quels sont, aujourd’hui, le rôle et la plus-value des outils technologiques en entreprise?

E. Bineau: Les technologies de l’information jouent un rôle de plus en plus crucial dans le bon déroulement des missions menées par les entreprises. Disposer des bons outils technologiques ainsi que des logiciels adaptés à son métier, quel qu’il soit, permet en effet de travailler de manière plus efficace, d’atteindre ses objectifs plus facilement et/ou plus rapidement pour, in fine, apporter au client un service optimisé.

E. Loquet: La crise sanitaire renforce encore l’importance de ces outils. Cette période inédite a contribué au déploiement de nouvelles organisations du travail. Le recours plus intense au télétravail implique, pour les collaborateurs, d’utiliser de plus en plus les outils technologiques. Ceux-ci doivent donc être capables d’intégrer leurs processus métiers les plus importants.

Bien souvent, la mise en œuvre d’un logiciel est perçue comme une finalité en soi, sans forcément considérer son intégration dans l’environnement global de l’entreprise. En quoi est-ce pourtant primordial?

E. Bineau: Un logiciel n’est pas un outil isolé. Il fait partie d’un environnement de travail global, se place au service d’un métier particulier, s’intègre au cœur de processus spécifiques. Pour garantir une solution à haute valeur ajoutée, sa conception et son déploiement exigent donc un important travail d’analyse des métiers. Ceux-ci doivent être étudiés en amont du développement, afin de répondre au mieux aux attentes et besoins fonctionnels de ses utilisateurs. Tout l’enjeu consiste à parvenir à créer une alchimie entre la technologie et le métier. Par ailleurs, si plusieurs logiciels sont utilisés, il est essentiel de les interconnecter. Ainsi, l’utilisateur peut, par exemple, enchaîner les tâches sur différents outils sans avoir à ré-encoder l’information. Cela offre un gain de temps et de productivité considérable, ainsi qu’une amélioration de la qualité de l’information traitée.

E. Loquet: Au-delà des processus métiers et des attentes des utilisateurs, les logiciels doivent intégrer les prérogatives législatives et pouvoir constamment s’adapter en fonction de leurs évolutions. Ils doivent permettre à l’entreprise d’être réactive, en offrant la possibilité de répondre dans un laps de temps très court à tout changement, qu’il soit demandé par les utilisateurs ou les autorités de contrôle, ou encore qu’il découle d’une évolution du cadre législatif.

Pour garantir une solution à haute valeur ajoutée, la conception et le déploiement d’un logiciel exigent un important travail d’analyse des métiers.
Éric Bineau

Éric Bineau,  Senior Manager ,  BDO Technology

Comment se traduit cette vision des outils technologiques en entreprise au niveau de BDO?

E. Loquet: BDO Luxembourg dispose d’un département IT intégré. Celui-ci couvre tous nos besoins en infrastructure, sécurité et développement d’applications. C’est un choix stratégique de disposer de toutes les compétences informatiques nécessaires au bon fonctionnement de nos activités en interne. Cela garantit une parfaite indépendance, la maîtrise de notre environnement informatique et une grande réactivité pour répondre au mieux aux attentes de nos clients, de nos services et aux changements législatifs. Cependant, nous avions le souhait de mieux valoriser nos compétences et de dissocier la partie infrastructure IT de la partie développement. C’est pourquoi nous avons créé, fin 2019, un département spécifique: BDO Technology. Celui-ci vise à développer des logiciels qui accompagnent à la fois nos propres processus métiers de manière adaptée mais également ceux de nos clients.

E. Bineau: Nous appliquons cette vision des outils technologiques en interne, c’est-à-dire que notre entité BDO Technology est à la croisée de tous les métiers de BDO. Elle travaille de manière étroite avec nos différentes activités: Payroll, Tax et Compliance. Et cela, afin de permettre à nos collaborateurs de gagner en efficacité et de se concentrer exclusivement sur leur métier.

Comment accompagnez-vous également vos clients dans cette voie?

E. Loquet: Afin de répondre aux besoins qu’ils rencontrent, nous leur proposons plusieurs logiciels développés, utilisés et éprouvés en interne en matière de Payroll, Tax et Compliance. À travers ce service, nous restituons vers nos clients nos connaissances et compétences dans ces domaines. Notre force consiste à intégrer dans ces logiciels des processus et des compétences existants au sein de BDO. Nous ne proposons donc pas à nos clients uniquement d’acquérir un logiciel, mais également une expertise pointue, une veille technologique et réglementaire permanente ainsi qu’une assistance professionnelle tant technique que fonctionnelle. Dernier né de la gamme, «Eyes» est un logiciel qui s’adresse à toutes les structures qui rencontrent des contraintes KYC/AML. Fruit d’une étroite collaboration avec notre service Compliance, cette solution permet de suivre le cycle de vie de chaque client et de répondre aux obligations légales en la matière.

Notre force consiste à intégrer, dans les logiciels proposés à nos clients, des processus et compétences existants au sein de BDO.
Erwan Loquet

Erwan Loquet,  Partner Responsable de la transformation digitale,  BDO Luxembourg

E. Bineau: Chaque logiciel peut également être adapté pour coller au mieux aux processus métiers des entreprises et aux besoins des utilisateurs. «Eyes» est proposé clé en main, décliné par domaine d’activité: fiduciaire, cabinet d’avocat, etc. Si le client le souhaite, le paramétrage de l’application peut néanmoins être modifié afin de l’adapter à sa politique interne et à sa structure. Disposant de compétences spécialisées en la matière en interne, nous sommes en mesure de comprendre à la fois le besoin technique et les problématiques métier de notre client. C’est cette combinaison qui permet de proposer une solution à haute valeur ajoutée.