LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Voyages

Grande Région

Les ours polaires de retour au Zoo d’Amnéville



Cela faisait deux ans que le Zoo d’Amnéville ne comptait plus d’ours polaires, deux spécimens y sont désormais installés. (Photo: Zoo d’Amnéville)

Cela faisait deux ans que le Zoo d’Amnéville ne comptait plus d’ours polaires, deux spécimens y sont désormais installés. (Photo: Zoo d’Amnéville)

La zone arctique du parc zoologique frontalier accueille en ce printemps de nouveaux hôtes avant de nouveaux aménagements prévus pour l’automne.

Pour sa saison 2022, le Zoo d’Amnéville accueille deux nouveaux pensionnaires de taille: les ours blancs Henk et Akiak, deux spécimens de 600kg et 700kg arrivés des Pays-Bas pour le premier et d’Allemagne pour le second. Particularité, les deux ursidés sont demi-frères et se préparent à vivre une période de mise en contact dans un enclos rénové en marge de leur nouvelle vie au parc frontalier.

Celui-ci a présenté la semaine dernière son programme 2022 marqué par l’arrivée de ces deux nouveaux pensionnaires inédits depuis 2020. Ils figurent dans la zone arctique aux côtés des loutres et des loups, dont la meute de 18 spécimens pourra être scrutée depuis une passerelle pédagogique d’ici à l’automne prochain.

Toujours au rayon des nouveautés, l’exploitant du site a prévu une promenade ludique familiale à travers la mini-ferme pédagogique dès ce printemps.

Un nouveau propriétaire

Ouvert en juin 1986, le Zoo d’Amnéville s’est étendu au fil des ans pour atteindre 18 hectares de superficie et 2.000 animaux. Repris en 2020 par le fonds français Prudentia Capital , le site emploie entre 110 et 180 collaborateurs selon les saisons. Chaque jour, il utilise une tonne de foin et de fourrage pour ses hôtes et dépense 29.000 euros en frais. À titre d’exemple, les deux ours polaires avalent quotidiennement entre 10kg et 15kg de viandes et poissons.