ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Nanotubes de graphène

Ocsial: un nouveau centre de R&D au Luxembourg



Le nouveau centre de R&D d’Ocsial, à Foetz, vise à rendre les véhicules plus intelligents ou économes en énergie. (Photo: Ocsial)

Le nouveau centre de R&D d’Ocsial, à Foetz, vise à rendre les véhicules plus intelligents ou économes en énergie. (Photo: Ocsial)

Le producteur de nanotubes de carbone Ocsial vient d’ouvrir un nouveau centre de recherche à Foetz. Avec pour objectif de rendre les voitures toujours plus intelligentes.

Sur 350m², à Foetz, s’étend désormais le nouveau centre de recherche et développement (R&D) et d’assistance de pointe d’Ocsial. L’entreprise mondiale basée au Luxembourg produit des nanotubes de graphène, une modification du carbone qui permet d’améliorer les propriétés (mécaniques, électriques, thermiques…) de différents matériaux.

«La majeure partie des développements sera axée sur les élastomères et les composites thermoplastiques enrichis de nanotubes de graphène qui seront largement utilisés dans les voitures du futur», précise le groupe dans un communiqué de presse. Pour rendre les véhicules plus intelligents, le centre dispose de plus de 50 équipements. Il vise notamment à alléger les carrosseries de voitures ou faire en sorte que les pneus soient plus sûrs et à faible consommation d’énergie. L’investissement a été de deux millions d’euros. 15 personnes y travailleront.

De la R&D à Foetz à la production à Differdange

L’entreprise dispose déjà de centres de recherche en Asie et en Europe de l’Est. Le centre luxembourgeois, spécialisé dans les nanotubes de graphène, «bénéficiera du fait que le Luxembourg est une plaque tournante pour les entreprises de technologie avancée et une place pour les instituts de recherche innovants et les fabricants mondiaux», estime Ocsial.

De manière générale, le groupe affirme élargir constamment sa gamme de produits. «Nous avons développé des solutions à haute performance pour les batteries li-ion et divers polymères, dont beaucoup ont déjà été acceptés comme norme industrielle. En effet, l’un des meilleurs démonstrateurs et moteurs de la plupart des développements de nanotubes est l’industrie automobile. Les nanotubes de graphène améliorent considérablement et confèrent même de nouvelles propriétés à tous les matériaux utilisés dans les voitures», annonce Konstantin Notman, CEO d’Ocsial Europe.

Le Luxembourg compte beaucoup pour l’entreprise. Elle prévoit d’installer, pour 2023, «le plus grand site de production de synthèse de nanotubes de graphène au monde» à Differdange.