LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

la table

On a testé la nouvelle Rôtisserie Ardennaise



Le cadre de la nouvelle Rôtisserie Ardennaise fait la part belle à l’art déco, avec des dominantes de noir et or. Le mobilier confortable sent quant à lui les traquenards à plein nez!  (Photo: Maison Moderne)

Le cadre de la nouvelle Rôtisserie Ardennaise fait la part belle à l’art déco, avec des dominantes de noir et or. Le mobilier confortable sent quant à lui les traquenards à plein nez!  (Photo: Maison Moderne)

Une reprise attendue par Séverin Laface de Come à la maison, un joli ravalement de façade et une odeur alléchante de poulet rôti... Impossible d’échapper plus longtemps à la nouvelle Rôtisserie Ardennaise!

Il y a des restaurants qui ont besoin de semaines, voire de mois, avant de trouver leurs marques après une ouverture. D’autres semblent viser juste tout de suite. C’est franchement le cas pour la nouvelle Rôtisserie Ardennaise, dont la reprise par le patron du complexe Come à la maison faisait déjà chuchoter depuis des semaines...

Ouverte depuis deux semaines à peine, cette version contemporaine de l’ancienne rôtisserie sans âge, qui vivotait sur le coin de l’avenue du X Septembre et du boulevard Grande-Duchesse Charlotte, en envoie déjà plein les yeux et le palais, dans une atmosphère hyper chaleureuse qui tombe pile-poil pour le retour du froid. Si l’on pouvait être sceptique connaissant la déco parfois un peu chargée de Come à la maison, il n’en est finalement rien ou presque, avec un décor art déco noir et or bien fait et très confortable, qui sent délicieusement le piège... La farandole d’horloges au fond de la salle est un tantinet «too much», mais rien de bien grave.

Du côté de la carte, il est difficile de ne pas se laisser tenter par une des entrées du chef François-Xavier Ferrol. Deux indices: pâté en croûte et tête de veau croustillante… Et le résultat ne déçoit pas, avec, pour le premier, une terrine de volaille maison légèrement citronnée, ce qui lui confère une fraîcheur agréable, et, pour la seconde, une consistance au top et beaucoup de saveur.

Le pâté en croûte de volaille du chef François-Xavier Ferrol marque un sacré nombre de points dans la carte des entrées!  Maison Moderne

1 / 2

La tête de veau croustillante du chef François-Xavier Ferrol: yes, please!  Maison Moderne

2 / 2

Puis on a opté pour l’offre rôtisserie – le contraire aurait été étrange pour une première visite. Demi-poulet jaune des Landes (en approvisionnement direct par l’éleveur, précise Séverin Laface), saucisses artisanales et «viandes d’exception» du célèbre boucher lorrain Polmard – onglet, entrecôte et autre côte de veau: tout ce que l’on a goûté était très bien cuit, gourmand et assaisonné avec justesse. Idem pour les accompagnements: légumes de saison, parmigiana d’aubergines, pommes grenailles rôties...

Un demi-poulet jaune des Landes rôti à point et assaisonné comme il faut, un choix à la fois évident et savoureux à la nouvelle Rôtisserie Ardennaise.  Maison Moderne

Un demi-poulet jaune des Landes rôti à point et assaisonné comme il faut, un choix à la fois évident et savoureux à la nouvelle Rôtisserie Ardennaise.  Maison Moderne

Après tout cela, même en étant très gourmand, il faut de la volonté pour s’attaquer aux desserts! Au menu, de grands classiques en version maison: crème caramel, mi-cuit chocolat fleur de sel, riz au lait, tarte tatin. On aura quand même arrosé tout cela d’un excellent verre de riesling Mathis Bastian 2016, puis de La Garrigue d’Aureillac rouge du Domaine Chabrier.

Enfin, trois atouts supplémentaires pour cette nouvelle Rôtisserie Ardennaise: un service efficace et sympathique, un accueil au top par le truculent Éric – que certain(e)s reconnaîtront de La Lorraine, La Villa ou le Zanzen – et une carte de champagnes d’artisans concoctée de concert avec Craft & Compagnie et dont les huit suggestions font vraiment plaisir à voir! En bref, essai déjà transformé. Et la clientèle ne s’y trompe pas: le restaurant affiche complet à presque chaque service. Sans oublier un dernier point non négligeable: la possibilité d’emporter de beaux poulets rôtis grâce à un comptoir «take-away»! 

Rôtisserie Ardennaise

1, avenue du X Septembre, Luxembourg (Centre-ville/Belair)

T. 45 09 74

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!