LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

la table

On a testé le «nouveau» Yamayu Santatsu



297943.jpg

Les Ikura Makis sont toujours au menu du Yamayu Santatsu, comme la quasi-totalité de la carte. (Photo: Maison Moderne)

Un nom indémodable sous la houlette d’une nouvelle équipe, des sushis toujours au top et le retour tant attendu de la cuisine chaude: le «Yamayu», c’est toujours très bien, mais...

Établissement emblématique de la gastronomie japonaise au Luxembourg depuis plus de trois décennies, le Yamayu Santatsu trône fièrement mais discrètement rue Notre-Dame, pour le plus grand plaisir des aficionados de cuisine nippone.

Mais le restaurant avait récemment connu quelques déboires... Tout d’abord, la cuisine chaude avait disparu: pas franchement anodin... Puis c’était le staff, Sophie et Olivier, atouts indéniables du lieu grâce à leur professionnalisme et leur sympathie, qui avaient pris la tangente, avant le départ final du maître sushi Monsieur Ozawa, qui régnait sur le comptoir depuis des lustres... Qu’à cela ne tienne, les propriétaires ont alors fait venir de Bruxelles une nouvelle équipe et tout le monde s’est demandé: «Est-ce que cela va toujours être aussi bien?», sans trop oser aller tester. Verdict dans l’assiette: oui, c’est toujours très bon.

Pour commencer un bon repas, on opte toujours par exemple pour des gyozas, bien cuits, légèrement croustillants aux extrémités et offrant une bonne farce juteuse à l’intérieur.

297944.jpg

Des gyozas bien cuits et juteux, indémodables!  Maison Moderne

La carte étant quasiment inchangée, on continue volontiers avec le plat de sushis typique de la maison: le Moriawase, un assortiment que l’on pourrait qualifier de «classique», mais toujours aussi bien exécuté, avec un très bon riz, du poisson très frais et juste ce qu’il faut de wasabi entre les deux pour vous chatouiller le nez... Il est cependant dommage que le «spécial», un set de gros makis à la daurade légèrement frits en tempura – qui valait à lui tout seul le déplacement – ait disparu du menu...

297945.jpg

L’assortiment Moriawase, véritable star de la carte de sushis au Yamayu Santatsu. Maison moderne

La mise en place de la nouvelle équipe ayant permis le grand retour de la cuisine chaude, on se laisse facilement tenter par un bon ramen ou encore, plus canaille, par un gyudon: des tranches de bœuf sautées sur du riz, des oignons et un jaune d’œuf. Rassasiant sans être lourd, c’est un joli plat japonais d’hiver.

297946.jpg

Parfait pour l’hiver, le gyudon est enfin de retour avec la cuisine chaude au Yamayu Santatsu. Maison Moderne

Pour accompagner le tout, le Yamayu Santatsu est l’endroit parfait pour dîner au saké nippon (une sorte de «vin» de riz fermenté doux, sans aucun rapport avec l’alcool à brûler que l’on sert encore dans certains restaurants chinois, dans les petits verres avec au fond vous savez quoi...), avec un Hakutaka, par exemple, au rapport qualité/prix très honnête.

Voilà donc de bonnes nouvelles pour tous celles et ceux qui appréhendaient les changements récents de cette véritable institution. Cependant, impossible de ne pas comparer le service avec celui de l'ancienne équipe, qui continuera à manquer cruellement... 

En termes de prix, là aussi, pas de changements à l’horizon: comptez entre 40 et 50 euros par tête pour un bon dîner, et les formules déjeuner sont toujours d’actualité.

297947.jpg

Tout comme la carte, les prix n’ont quasiment pas changé avec la nouvelle équipe du Yamayu Santatsu. Maison Moderne

Yamayu Santatsu

26, rue Notre-Dame

Luxembourg (Centre-ville)

T. 46 12 49