LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

La Table

On a testé un chouette lunch en terrasse au restaurant Aal Schoul



Sur la belle terrasse du restaurant Aal Schoul à Hobscheid, on déguste évidemment les bonnes viandes du patron Guy Kirsch, mais aussi les savoureuses créations du chef Sonetra «Sony» Uon. Avec un petit air de campagne qui fait du bien! (Photo: Maison Moderne)

Sur la belle terrasse du restaurant Aal Schoul à Hobscheid, on déguste évidemment les bonnes viandes du patron Guy Kirsch, mais aussi les savoureuses créations du chef Sonetra «Sony» Uon. Avec un petit air de campagne qui fait du bien! (Photo: Maison Moderne)

Une belle salle contemporaine en plein village, une terrasse qui sent bon la campagne, des viandes bien choisies par le boucher Kirsch et un nouveau chef qui sait trouver la saveur juste: on a aimé déjeuner en terrasse du restaurant Aal Schoul à Hobscheid...

Ça faisait un moment qu’on voulait aller voir ce qu’il devenait, l’arrivée des beaux jours a été l’occasion parfaite de passer par Hobscheid et le restaurant Aal Schoul pour déjeuner sur sa jolie terrasse avec le boucher Guy Kirsch – associé dans l’affaire depuis ses débuts –, et son épouse Nicole, qui délaissait sa nouvelle boutique de coutellerie en Ville le temps d’un lunch au soleil.

Au milieu du petit bourg d’Hobscheid, le restaurant Aal Schoul a fière allure, dans son écrin qui allie patrimoine local et architecture contemporaine, qui tranche avec l’environnement sans le gâcher et qui bénéficie d’une jolie double terrasse. Les gens se connaissent, ça se dit bonjour de loin, les tracteurs passent nonchalamment... On est bien à la campagne ! Et qui dit campagne dit vaches, et qui dit vaches dit bonne viande de boucher, surtout lorsque M. Kirsch est à la barre...

Avec une combinaison très réussie de patrimoine local et d’architecture contemporaine, le restaurant Aal Schoul ne passe pas inaperçu dans le village d’Hobscheid…  (Photo: Thomas Aubinet pour Aal Schoul)

Avec une combinaison très réussie de patrimoine local et d’architecture contemporaine, le restaurant Aal Schoul ne passe pas inaperçu dans le village d’Hobscheid…  (Photo: Thomas Aubinet pour Aal Schoul)

Car, en effet, on peut évidemment trouver de belles pièces bouchères sur le menu Aal Schoul: entrecôte, filet pur, tagliata ou encore chateaubriand flambé et découpé en salle et Tomahawk d’exception... Mais le nouveau chef Sonetra «Sony» Uon semble avoir aussi rapidement trouvé ses marques, tant en cuisine que sur la carte avec des associations plutôt nouvelles pour l’adresse. Guy Kirsch s’en amuse avec enthousiasme: «Le premier jour, le pauvre Sony est arrivé et rien n’était prêt! Il s’est organisé tranquillement et a sorti des plats de dingues comme si de rien n’était…»

On démarre avec une raviole de betterave pour la mise en appétit…  (Photo: Maison Moderne)

On démarre avec une raviole de betterave pour la mise en appétit…  (Photo: Maison Moderne)

Impossible donc de ne pas se laisser tenter par deux nouveaux plats de la carte! En entrée tout d’abord, un très bon «cannelloni de crevettes roses, langoustine grillée, céleri rave, crème de langue d’oursin, huile de ciboulette» (28€), bien exécuté, assaisonné avec modération (mieux vaut toujours pas assez que trop, un tour de moulin, et c’est réglé!) et très joliment présenté. Mention spéciale pour le condiment à l’oursin, particulièrement dense en saveurs et en umami...

«Cannelloni de crevettes roses, langoustine grillée, céleri rave, crème de langue d’oursin, huile de ciboulette», par le nouveau chef d’Aal Schoul, Sonetra Uon… (Photo: Maison Moderne)

«Cannelloni de crevettes roses, langoustine grillée, céleri rave, crème de langue d’oursin, huile de ciboulette», par le nouveau chef d’Aal Schoul, Sonetra Uon… (Photo: Maison Moderne)

Puis, ce fut au tour d’un combo canon ris de veau-volaille, accompagné d’une tatin d’oignons et haricots plats à la fois fraîche et gourmande, le tout assaisonné au poil, cette fois. Un vrai coup de cœur, mais présent seulement occasionnellement en suggestion... Qu’à cela ne tienne, il y a toujours la belle «côte et selle d’agneau rôties en croûte de pistache, ratatouille de légumes, quinoa aux agrumes, sauce au curry vert» (34€), elles aussi vraiment réussies. On arrose le tout d’un pinot noir Clos Mon Vieux Moulin de Duhr Frères, partenaire de l’établissement, et le tour est plus que joué...

Le combo canon ris de veau-volaille, accompagné d’une tatin d’oignons et haricots plats – avec vue dégagée – au restaurant Aal Schoul… (Photo: Maison Moderne)

Le combo canon ris de veau-volaille, accompagné d’une tatin d’oignons et haricots plats – avec vue dégagée – au restaurant Aal Schoul… (Photo: Maison Moderne)

Après ces joyeusetés, comme souvent, plus vraiment de place pour le dessert… mais on ne manquera pas d’en garder pour «la trilogie de whisky et ses chocolats» (15€) lors de notre prochain passage !

Enfin, rappelons qu’Aal Schoul propose toujours son «menu de l’écolier» à 55€ les 3 services et son «menu du maître d’école» à 67€ les 4 services, du mercredi au dimanche (midi et soir), ainsi que sa formule du midi, du mercredi au samedi, à 18€, pour mise en bouche et plat.

Aal Schoul: 33A, Grand-Rue, Hobscheid, T. 28 85 09

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici  !