LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

la table

On a testé l’Airfield



Un cadre contemporain et une cuisine qui tient la route, à quelques pas de l’aéroport: l’Airfield a quelques atouts en poche! (Photo: Maison Moderne)

Un cadre contemporain et une cuisine qui tient la route, à quelques pas de l’aéroport: l’Airfield a quelques atouts en poche! (Photo: Maison Moderne)

Un décor contemporain du meilleur goût, une jolie carte, des cocktails canon et les horaires des vols en direct: qui n’a jamais embarqué à l’Airfield?

Situé à proximité directe de l’aéroport du Findel, l’ Airfield constitue, depuis sa réouverture en 2018, l’un des seuls – voire le seul – restaurants qui vaillent vraiment le détour sur place. Dans cet ancien pavillon de chasse de la famille grand-ducale, Sandra et Selim Schiltz-Neuman (qui gèrent aussi le Château de Bourglinster) ont installé un très joli établissement au décor sobre et contemporain de bon goût, faisant la part belle aux couleurs taupe et marron glacé, à une grande cuisine vitrée et à un bar élégant.

Il est d’ailleurs possible de s’accouder simplement à celui-ci pour déguster une excellente création de Romain Hibon, avant d’aller prendre un avion ou de récupérer un proche à l’aéroport. En ce moment, gros coup de cœur pour le «Sea Breeze» maison, avec ses clémentines fraîches, sa salicorne et son saupoudré de fève de tonka qui s’accordent particulièrement bien!

Du côté de la carte, pas de formule déjeuner, malheureusement, mais des suggestions avec un plat de la semaine et une grillade du moment. On peut auparavant se laisser tenter par un choix de cinq entrées de saison, comme le boudin noir accompagné d’un sablé aux épices, compotée de pommes Elstar et émulsion de groseilles (14,50€); ou bien par un savoureux velouté de potimarron agrémenté de «King Prawns» sautées et d’une émulsion de curry et lait de coco (19,50€).

Velouté de potimarron, «King Prawns» sautées, émulsion curry et lait de coco. (Photo: Maison Moderne)

Velouté de potimarron, «King Prawns» sautées, émulsion curry et lait de coco. (Photo: Maison Moderne)

La grillade du moment (26,50€) s’avère être un des morceaux les plus gourmands du bœuf: le paleron, en Black Angus, accompagné d’une déclinaison de carottes très réussie et de pommes duchesse maison. Un choix qui marche très bien.

Grillade de paleron, déclinaison de carottes et pommes duchesse.  (Photo: Maison Moderne)

Grillade de paleron, déclinaison de carottes et pommes duchesse.  (Photo: Maison Moderne)

Pour finir en beauté, sur une carte de desserts courte où chaque classique semble avoir été retravaillé avec soin, on se laisse volontiers tenter par le «Tout Chocolat» (12€) avec sa crème glacée au whisky et un rocher très canaille...

Le Tout Chocolat et sa crème glacée au whisky: canaille à souhait!  (Photo: Maison Moderne)

Le Tout Chocolat et sa crème glacée au whisky: canaille à souhait!  (Photo: Maison Moderne)

Côté addition: ça ne manque pas de sel! Si l’Airfield est la meilleure table du coin, elle est aussi la plus chère, avec un rapport qualité-prix supérieur au centre-ville, accentué par l’absence de formule déjeuner et des boissons – vins, eaux, cocktails (malgré leur excellence) – relativement onéreuses. On y croise donc plutôt une clientèle très business et/ou très chic.

Si les assaisonnements en cuisine sont justes, l’addition à l'Airfield s’avère un peu salée... (Photo: Maison Moderne)

Si les assaisonnements en cuisine sont justes, l’addition à l'Airfield s’avère un peu salée... (Photo: Maison Moderne)

À noter enfin que l’établissement propose également quelques jolies chambres doubles et un petit parking privé.

Airfield Restaurant & Living 6, rue de Trèves, Luxembourg (Findel) T.: 28 83 95 1