POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Revue de presse

OGBL: André Roeltgen passera la main en décembre



Le président de l’OGBL ne se représentera pas au congrès national du syndicat en décembre. (Photo: Matic Zorman / Archives)

Le président de l’OGBL ne se représentera pas au congrès national du syndicat en décembre. (Photo: Matic Zorman / Archives)

André Roeltgen, président de l’OGBL, a annoncé lors du comité national, mardi 2 avril, qu’il ne se représenterait pas pour un second mandat à la tête du syndicat.

Le président du premier syndicat du pays, André Roeltgen , ne rempilera pas pour un second mandat. C’est ce qu’il a annoncé lors du comité national de l’OGBL, qui s’est tenu mardi 2 avril.

À la tête du syndicat depuis 2014, il ne se représentera donc pas lors du congrès national prévu en décembre. La secrétaire générale de l’OGBL, Nora Back , est pressentie pour lui succéder.

Cette décision est liée à son résultat personnel obtenu lors des élections sociales: arrivé deuxième suppléant dans le groupe 5 de la Chambre des salariés (CSL), il n’en sera plus membre élu. «Pour des miettes», a-t-il lâché hier, selon Le Quotidien. C’est Nora Back qui arrive en tête du groupe... à 1.126 voix d’écart d’André Roeltgen.

«Il doit être clair que mon résultat personnel ne doit en rien influer sur le travail de l’OGBL. Le syndicat doit continuer à fonctionner normalement», a affirmé le président du syndicat, rapporte Le Quotidien.

À l’issue des élections sociales, l’OGBL demeure le premier syndicat du pays, avec 1.972 délégués dans les entreprises et 35 sièges à la Chambre des salariés .