POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Prévisions en hausse

L’OCDE fait le pari d’une croissance de 5,8% en 2021



La performance ne sera pas la même dans tous les pays, mais l’OCDE s’attend à un redécollage en force de l’économie mondiale. (Photo: Shutterstock)

La performance ne sera pas la même dans tous les pays, mais l’OCDE s’attend à un redécollage en force de l’économie mondiale. (Photo: Shutterstock)

Les campagnes de vaccination s’étant accélérées depuis le début de l’année, l’OCDE se montre beaucoup plus optimiste sur la croissance mondiale pour cette année 2021.

Alors que les représentants des 38 États membres – le Costa Rica vient de l’intégrer – de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) étaient réunis pour deux jours, le 31 mai et le 1er juin, à Paris, l’institution a annoncé des prévisions de croissance nettement plus optimistes qu’en décembre.

Pour la croissance mondiale, l’OCDE avance le chiffre de +5,8%, alors qu’elle l’estimait à seulement 4,2% en décembre dernier. Pour 2022, elle table sur une croissance de 4,4% contre 3,7% en décembre.

L’OCDE explique ce regain d’optimisme par les campagnes de vaccination et les plans de relance qui stimulent la demande. Elle note que l’économie mondiale a retrouvé ses niveaux d’activité d’avant la pandémie, mais que, fin 2022, le revenu réel mondial sera toujours inférieur d’environ 3.000 milliards de dollars à ce qu’il aurait été en l’absence de crise.

Confiance et prudence

L’Organisation veut toutefois rester prudente tant qu’une part importante de la population mondiale n’est pas vaccinée. Elle estime que, dans ce contexte, la reprise restera inégale, selon les programmes de vaccination, et que de nouveaux revers pourraient survenir.

Sur les 38 membres de ce club des économies développées, le Luxembourg n’est pas le moins bien loti. Selon les prévisions, il devrait retrouver son niveau de PIB/habitant d’avant-crise en un an et trois trimestres, ce qui le place juste après les États-Unis.