POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Consommateurs

Le Nutri-Score désormais applicable au Luxembourg



Le logo Nutri-Score permet au consommateur de comparer en un coup d’œil les produits d’une même catégorie, notamment la qualité nutritionnelle des aliments. (Photo: Paperjam)

Le logo Nutri-Score permet au consommateur de comparer en un coup d’œil les produits d’une même catégorie, notamment la qualité nutritionnelle des aliments. (Photo: Paperjam)

Les entreprises du Grand-Duché peuvent désormais faire le choix d’apposer le logo Nutri-Score sur leurs produits afin d’informer les consommateurs de la qualité nutritionnelle des aliments. Une adoption nécessaire, la France, la Belgique et l’Allemagne utilisant déjà ce système.

Les entreprises luxembourgeoises ont la possibilité à partir de ce jeudi d’apposer le logo du Nutri-Score sur les produits concernés, a annoncé ce jeudi le ministère de la Protection des consommateurs.

Cela fait suite à la publication, le 25 mai dernier, du règlement grand-ducal du 7 mai 2021, qui permet aux entreprises luxembourgeoises d’adopter ce système. «L’apposition du logo reste facultative», précise le ministère. Mais s’il est apposé sur un produit d’une marque, l’entreprise est obligée de l’afficher sur tous les produits de cette marque.

Grâce au système Nutri-Score, qui renseigne sur la qualité nutritionnelle des aliments, le consommateur peut comparer en un coup d’œil les produits d’une même catégorie, ce qui lui permet de faire des choix pour favoriser sa santé.

Élaboré et mis en place en 2017 en France, ce logo est également en application en Belgique, Allemagne et dans d’autres pays européens. Et puisque «Le Luxembourg importe une grande partie des aliments en vente, le consommateur luxembourgeois est régulièrement confronté à ce système d’étiquetage», explique le ministère. D’où l’élaboration du règlement grand-ducal du 7 mai.

Les entreprises désireuses d’utiliser le Nutri-Score et ayant des questions peuvent s’adresser au Commissariat du gouvernement à la qualité, à la fraude et à la sécurité alimentaire via l’adresse mail: [email protected] Une campagne d’information aura d’ailleurs lieu pour permettre aux consommateurs de mieux comprendre le système.