POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

Les nouvelles restrictions Covid votées, mais critiquées



Le projet de loi a été voté, mais a fait l’objet de très longs débats à la Chambre. (Photo: Chambre des députés)

Le projet de loi a été voté, mais a fait l’objet de très longs débats à la Chambre. (Photo: Chambre des députés)

Le projet de loi 7694 introduisant de nouvelles restrictions pour faire face à la crise sanitaire a été voté majorité contre opposition. Ces dernières entreront en vigueur dès ce 26 novembre.

Il n’y avait guère de suspense, et c’est donc sans surprise que le projet de loi introduisant de nouvelles restrictions pour lutter contre la crise sanitaire a été voté . La majorité (DP, Déi Gréng, LSAP) a approuvé; l’opposition (ADR, CSV, Piraten et Déi Lénk) a voté contre. 

Mais des critiques sont aussi venues du camp gouvernemental. Si la députée et cheffe de fraction de Déi Gréng Josée Lorsché ne remet pas en cause la nécessité des mesures, elle estime incohérente la décision de fermer théâtres et cinémas en laissant les lieux de culte ouverts. Le Piratepartei est du même avis, déplorant une «vision médiévale». Une bonne manière d’opposer culte et culture, a souligné Déi Lénk.

Plus important parti d’opposition en nombre de députés, le CSV a déploré pour sa part un manque de pédagogie et des lacunes en matière de communication. «Or, il est difficile de demander d’appliquer des mesures que l’on ne sait expliquer», a-t-on entendu à la Chambre. Demande a été faite que l’efficacité des mesures soit contrôlée. Déi Lénk continue pour sa part à trouver le couvre-feu aussi ridicule qu’inutile. Tandis que l’ADR ne comprend pas pourquoi on ferme restaurants et cafés, qui se retrouvent punis, alors que les règles y ont été respectées. 

Approuvé, le texte doit encore être signé par le Grand-Duc . Ce qui sera le cas ce jeudi.

Pour rappel, les mesures prévoient jusqu’au 15 décembre:

- la prolongation du couvre-feu de 23h à 6h;

- la diminution de 4 à 2 personnes que l’on peut accueillir chez soi;

- la fermeture des bars, cafés et restaurants. Seule la vente à emporter et via des food trucks est autorisée. Cantines scolaires et universitaires peuvent rester ouvertes. Les hôtels peuvent proposer un service en chambre ;

- la fermeture des établissements du secteur sportif: salles de fitness, piscines… Le sport en club restera autorisé, en groupe de 4 personnes au plus;

- la fermeture des salles de jeu, cinémas, théâtres, parcs d’attractions ;

- la fermeture des établissements culturels, sauf les Archives nationales, les bibliothèques, centres d’art, musées.

Les sanctions prévues en cas d’infraction pourront aller jusqu’à 4.000 euros.

D’autres mesures restent d’application:

- Pour un rassemblement entre 4 et 10 personnes: les personnes doivent porter un masque et garder une distance de deux mètres (sauf si elles font partie du même ménage);

- Pour un rassemblement entre 10 et 100 personnes, en intérieur ou en extérieur, toutes les personnes devront être masquées et assises (avec une distance minimale de deux mètres). Des exceptions sont prévues entre autres pour les funérailles, les marchés, les musées etc.;

- Les rassemblements de plus de 100 personnes restent interdits. Des exceptions sont prévues pour les marchés et la liberté de manifester;

- Une limitation du nombre de clients dans les surfaces commerciales de plus de 400 mètres carrés à un client par 10 mètres carrés.