POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

De nouvelles règles sur les lieux de travail



Là où se tenir à 2m de distance ne sera pas possible, le masque sera obligatoire. (Photo: Shutterstock)

Là où se tenir à 2m de distance ne sera pas possible, le masque sera obligatoire. (Photo: Shutterstock)

La reprise du travail sur les chantiers à partir de lundi se fera avec le respect de nouvelles règles. Elles dureront le temps de l'état de crise, mais un projet de loi en prolongera l'application ensuite.

Contrairement aux pays voisins, le Luxembourg avait mis le secteur de la construction à l'arrêt . Lundi sonnera l'heure de la reprise, sous certaines conditions . «Cette reprise d'activité se fait à la demande du secteur lui-même», a indiqué le ministre du Travail et vice-premier ministre Dan Kersch (LSAP). «Si cela est possible c'est aussi grâce au sens des  responsabilités de chacun.» 

Le ministre a rappelé que le Code du travail était resté constamment en vigueur. «Il prévoit que l'employeur doit garantir la sécurité et la santé à tout moment et de manière absolue. La loi stipule qu'il faut travailler de manière préventive, informer et former. Le salarié doit aussi faire attention à lui-même et à ses collègues.»

Un cadre réglementaire plus que des recommandations

Evidemment les circonstances actuelles font que «le monde du travail ne sera pas tout à fait le même. Il faut donc des modifications aux manières de faire. Plus que des recommandations, il fallait un cadre réglementaire clair, facilement compréhensible et contrôlable.» Celui-ci a été négocié «avec les partenaires sociaux, dont le patronat et les syndicats».

Ce règlement durera le temps de l'état de crise. «Mais l'épidémie sera sans doute encore là alors que l'état de crise ne sera plus d'actualité», a souligné Dan Kersch. Dès lors, un projet de loi en prolongera les effets.

Ce qu'il prévoit: 

- Les mesures de sécurité et de protection puissent être adaptées en fonction de l'épidémie;

- Le nombre de salariés sera limité dans les endroits dangereux;

- Le personnel devra être informé et formé aux nouvelles règles;

- Des protections de sécurité (masque...) doivent être ajoutées à celles qui sont de rigueur habituellement; 

- Ces équipements devront être nettoyés et entreposés avec soin; 

- Des panneaux devront être installés sur les chantiers pour rappeler les nouvelles règles;

- Des zones doivent être dédiées au nettoyage et à la désinfection des mains;

- Le respect de la distanciation sociale sera de vigueur (2 mètres au moins). Si ce n'est pas le cas, le masque sera obligatoire;

- Dans les locaux des entreprises, les employés devront être séparés de 2 mètres également. Un nettoyage régulier des espaces s'imposera, tout comme la désinfection du matériel.

Le ministre a aussi rappelé qu'un salarié pouvait refuser de travailler si il ne sen sentait pas en sécurité, et ne pouvait être licencié pour cela.

Limiter le nombre d'ouvriers dans les camionnettes

Un autre grand changement concernera la mobilité Le ministre qui en la tutelle, le v ice-premier ministre  François Bausch (Déi Gréng), a indiqué que l'offre de transport public ne serait pas revue à la hausse lundi, le secteur de la construction n'en ayant pas besoin.

Mais le gouvernement souhaite «limiter le nombre de personnes dans les camionnettes de chantier». Un moyen de transport collectif très utilisé par les ouvriers des entreprises.  L'État, dont une partie de la flotte de camionnettes est à l'arrêt, peut en mettre à disposition des entreprises qui en feront la demande.