ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

CE QUE NOUS RéSERVE 2021 (3/8)

Nouvelles ouvertures de commerces en vue



Si 2020 a connu quelques fermetures d’enseignes, des développements sont attendus en 2021, en particulier du côté de la grande distribution. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Si 2020 a connu quelques fermetures d’enseignes, des développements sont attendus en 2021, en particulier du côté de la grande distribution. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Malmené par la crise du Covid-19 et ses conséquences, le secteur du commerce n’a pas dit son dernier mot: l’année 2021 s’annonce en effet riche en développements.

Alors que la course aux cadeaux de Noël se conjugue désormais au passé et que les soldes d’hiver sont dans leurs derniers préparatifs, le secteur du commerce se prépare à vivre une année 2021 particulière.

D’un côté, difficile de prédire quelle sera l’influence de la pandémie de Covid-19 sur le secteur tant 2020 a été marquée par des vents contraires: fermeture forcée puis désertion des commerces à leur réouverture sur fond de recours au télétravail au premier semestre, puis pics de fréquentation au moment où le Luxembourg faisait cavalier seul face à ses voisins dans le contexte de la deuxième vague.

De l’autre côté, de nombreuses ouvertures de commerces figurent déjà à l’agenda. D’ici quelques jours, Decathlon est attendu au sein du complexe Royal-Hamilius avec un concept urbain sur 630m2 qui fera la part belle aux petits articles et aux services via son «click & collect». Ce nouvel occupant complétera ainsi le complexe inauguré en 2019 et n’exclut pas d’ouvrir un second point de vente plus tard au Grand-Duché, probablement au nord du pays.

Toujours dans la capitale, citons l’ouverture annoncée le 14 janvier de Monoprix sur le Knuedler avec 2.500m2 dédiés à l’alimentation, à l’habitat, ainsi qu’à la restauration avec deux enseignes distinctes signées Maison Mazelier: la brasserie Le Petit Bohème et le restaurant Le Homard Bleu.

La grande distribution n’est pas en reste puisque Cactus prévoit en 2021 cinq nouvelles ouvertures de Shoppi, son enseigne de proximité implantée dans les stations-service Total au Grand-Duché.

Le n°2 du marché, Delhaize, prévoit de son côté quatre ouvertures , notamment au Ban de Gasperich, à Hamm et à Capellen au sein du nouveau centre commercial et de loisirs Escape , attendu l’été prochain aux côtés des enseignes Kichechef et Bauhaus.

Match devrait pour sa part tester dans les mois à venir un concept de drive qui, à terme, s’ajoutera aux services proposés à sa clientèle. Le discounter belge Colruyt est attendu dans le courant de l’été à Pommerloch . Puis les enseignes allemandes Lidl et Aldi devraient renforcer leur maillage avec l’ouverture à l’automne prochain du nouveau Lidl de Differdange après une grande rénovation, tandis qu’à Mersch, la métamorphose du magasin Aldi est attendue pour le mois de mai. L’enseigne table aussi sur une ouverture à Dudelange dans le courant du second semestre.

Et après une année 2019 marquée par une flopée d’ouvertures de nouveaux centres commerciaux dans le pays, certaines cellules cherchent encore preneurs. C’est le cas notamment au complexe  Royal-Hamilius , qui devrait prochainement dévoiler l’identité du futur occupant des  700m2 de surface réservés jadis à Manko , mais aussi à la  Cloche d’Or , qui compte 10% de cellules vides. 

Il faudra certainement plus de temps pour pouvoir convenir d’une baisse précisément quantifiée.

Dimitri Collignon,  directeur Retail Agency,  JLL Luxembourg

Et les loyers?

En 2019, il fallait compter entre 150 et 180 euros/m2 pour un commerce situé dans la Grand-Rue, selon les données de JLL Luxembourg. Mais 2020 a rebattu les cartes: «Tant en ville haute que dans le quartier Gare, les loyers ont bien suivi cette baisse. Cependant, l’effet se fait ressentir au cas par cas. Il faudra certainement plus de temps pour pouvoir convenir d’une baisse précisément quantifiée», commente Dimitri Collignon, directeur de l’agence Retail de JLL Luxembourg.

En 2019, la Grand-Rue figurait en 26e position du classement «Main Streets Across the World» de l’agent Cushman & Wakefield avec un loyer moyen de 160 euros/m2.