POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Industrie musicale

De nouvelles aides pour les musiciens



 Giovanni Trono dirige music:LX, qui propose trois nouveaux types d’aides pour le secteur de la musique. (Photo: Ted Kayumba-Kasongo)

Giovanni Trono dirige music:LX, qui propose trois nouveaux types d’aides pour le secteur de la musique. (Photo: Ted Kayumba-Kasongo)

Voici une bonne nouvelle pour les musiciens travaillant au Luxembourg: music:LX lance trois nouvelles aides qui viennent renforcer le dispositif de soutien déjà en place.

Les temps sont difficiles pour les musiciens actuellement, ce n’est un secret pour personne. Aussi, lorsque music:LX annonce que trois nouvelles aides sont désormais accessibles, c’est une vraie bonne nouvelle pour eux. En plus du dispositif d’aides qui soutient déjà les tournées, le marketing et la communication, ainsi que les showcases, voici une nouvelle bourse dédiée à un projet dans sa globalité («Global Project Grant»), un subside pour la composition et l’écriture («Composition & Songwriting Support»), et enfin une aide d’un tout nouveau genre, puisqu’elle ne concerne pas directement les artistes, mais l’industrie qui les accompagne, avec le «Support for Local Structures».

Trois aides, trois objectifs

«La mise en place de ces trois nouvelles aides était prévue depuis plusieurs mois, mais la crise du Covid a permis l’accélération de leur mise en œuvre», explique Giovanni Trono, directeur de music:LX. La plus importante est le «Global Budget Grant», qui s’élève à un maximum de 15.000€ pour un projet pouvant être développé jusqu’à deux ans.

«Cette aide revêt aussi un caractère pédagogique qui incite les musiciens à réfléchir à leur projet de manière plus globale, plus stratégique, sur le moyen terme.» Pour pouvoir en bénéficier, les artistes doivent déposer un dossier (avant le 30 novembre) qui sera soumis à un jury, qui attribuera cette aide une fois par an et par genre musical (musique classique et contemporaine, jazz et musiques du monde, pop/rock/electro/R&B/hip-hop).

La seconde nouvelle initiative est l’aide à l’écriture et à la composition («Composition & Songwriting Support»). «De nos jours, la notion d’album tend de plus en plus à disparaître, au profit des singles, qui s’écoutent au sein de playlists», affirme Giovanni Trono. «C’est pourquoi, pour se différencier parmi toute la production de musique actuelle, il faut bien évidemment soigner l’écriture et la qualité des morceaux. À cette fin, nous encourageons, avec cette aide financière, les artistes à participer à des workshops d’écriture ou à des sessions de co-écriture, par exemple. Cette aide vise aussi à stimuler la création d’un répertoire européen, qui doit s’affirmer face aux répertoires britannique et américain, qui dominent le marché.»

Enfin, la dernière aide, «Support for Local Structures», est une aide d’un tout nouveau genre, puisqu’elle s’adresse pour une fois non pas directement aux artistes, mais aux professionnels luxembourgeois qui travaillent dans cette industrie, comme les bookers, les managers ou les labels. «Avec cette aide, nous pouvons soutenir les professionnels qui souhaitent participer à des rencontres ou des festivals, par exemple, en prenant en charge une partie des frais d’inscription, de déplacement, ou encore de leur promotion à l’international. Par ce biais, nous soutenons une industrie encore un peu timide au Luxembourg, mais qui participe pourtant au développement des carrières de nos artistes à l’international.»

Des évolutions ponctuelles

En plus de ces nouvelles aides, le soutien pointé sur le marketing et la promotion a été étendu à des actions online. «Actuellement, nous voyons bien l’importance qu’occupe le numérique. À défaut de pouvoir se produire sur scène, la présence numérique est très importante. Aussi, nous avons ajouté un volet digital à la bourse ciblant les actions de marketing.» Grâce à ce nouveau financement, les artistes peuvent présenter un dossier où ils détaillent leur stratégie marketing, qui inclut par exemple des publicités sur Youtube ou Google. «Cette aide vise à soutenir un produit fini, comme un clip ou un single, pas simplement à développer l’image de l’artiste.»

Enfin, music:LX s’est aussi vu contraint de réfléchir à d’autres formes de promotion des musiciens qu’en présentiel. C’est pourquoi les «Luxembourg Sounds Like…», qui sont organisés régulièrement depuis 2013 dans les différentes capitales européennes (Londres, Bruxelles, Paris, Berlin…) pour présenter les artistes luxembourgeois aux professionnels et médias internationaux, prennent cette année une nouvelle forme, avec amplify:LX, un showcase et événement de networking virtuel organisé mercredi 28 octobre. «La partie centrale de cet événement est constituée de vidéos enregistrées à Unison Studios, avec une qualité vraiment de haut niveau. En complément, nous aurons des interviews des artistes pour qu’ils puissent se présenter, mais aussi des sessions fermées avec des professionnels internationaux qui pourront donner leur ressenti et leurs recommandations sur ce qui leur a été présenté, ainsi que réseauter entre eux», conclut Giovanni Trono.