POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Soutien 

De nouvelles aides de l’État pour les entreprises



Une nouvelle aide financière sera allouée sous forme de subventions en capital mensuelles aux entreprises, notamment du secteur de la restauration, pour couvrir une partie de leurs coûts non couverts. (Photo: Shutterstock)

Une nouvelle aide financière sera allouée sous forme de subventions en capital mensuelles aux entreprises, notamment du secteur de la restauration, pour couvrir une partie de leurs coûts non couverts. (Photo: Shutterstock)

Pour aider les entreprises à surmonter la crise du Covid-19 et ses conséquences pour l’économie, la Chambre a adopté, jeudi, deux nouvelles aides: une première pour les coûts non couverts, et une autre pour compenser la hausse du salaire social minimum.

Deux nouvelles aides pour les entreprises, déjà détaillées au début du mois par le ministre des Classes moyennes, Lex Delles (DP), ont été adoptées jeudi par les députés à la Chambre pour aider celles-ci à surmonter les conséquences économiques de la crise sanitaire.

Censée couvrir une partie des coûts non couverts des entreprises du secteur de la restauration, du tourisme, de l’événementiel, de la culture et du divertissement, une nouvelle aide financière leur sera allouée sous forme de subventions en capital mensuelles.

Cette contribution est uniquement allouée aux entreprises qui ont eu une activité en 2019. Une entreprise qui a par exemple été lancée en avril 2020 n’est donc pas éligible. En outre, les entreprises doivent avoir subi une perte économique pendant la période allant du 1er novembre 2020 au 30 mars 2021 d’au moins 40% par rapport au mois correspondant de l’année 2019.

Pour le calcul, les autorités tiennent compte de la taille de l’entreprise. Ainsi, le plafond de la subvention mensuelle est de 20.000 euros pour les microentreprises (en dessous de 10 salariés), de 100.000 euros pour les petites entreprises (10-50 salariés) et de 200.000 euros pour les entreprises moyennes (50-250 salariés) et grandes (plus de 250 salariés).

Un formulaire a été mis en ligne pour demander ces aides ici et ici .

Compenser la hausse du SSM

D’autre part, l’aide annoncée  par le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), pour compenser la hausse du salaire social minimum (SSM) qui aura lieu le 1 er janvier 2021 a aussi été adoptée jeudi par les députés. Il s’agit d’une subvention en capital aux entreprises à hauteur de 500 euros qui ne peut être versée qu’une seule fois aux secteurs qui sont le plus durement touchés par la crise du Covid-19 – et seulement par celle-ci.

Le montant est calculé sur base du nombre de salariés à plein temps, engagés avant le 31 décembre 2020 et rémunérés par un montant allant du salaire social minimum jusqu’au salaire social minimum qualifié.

Prolongation du délai pour le chômage partiel

Enfin, lors de la réunion du Comité de conjoncture du 17 décembre, il a été retenu que les entreprises qui sont contraintes de maintenir leurs portes fermées en raison d’une fermeture administrative peuvent, exceptionnellement, bénéficier d’un délai supplémentaire pour introduire leur demande de chômage partiel pour le mois de janvier 2021.

À cet effet, les entreprises concernées qui n’auraient pas encore introduit de demande de chômage partiel pour le mois de janvier pourront, jusqu’au 30 décembre 2020 inclus, effectuer leur demande exclusivement via MyGuichet.lu