POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

Nouvelles mesures en faveur de certaines entreprises



Une des nouvelles aides vise notamment à aider les entreprises du secteur événementiel par rapport aux coûts non couverts. (Photo: Shutterstock)

Une des nouvelles aides vise notamment à aider les entreprises du secteur événementiel par rapport aux coûts non couverts. (Photo: Shutterstock)

Le ministre des Classes moyennes Lex Delles a détaillé certaines nouvelles aides aux entreprises. Et confirmé que le soutien suite à la hausse du salaire social minimum se ferait via un forfait de 500 euros.

De nouvelles aides aux entreprises ont été proposées et le ministre des Classes moyennes Lex Delles (DP) en a donné le détail aux députés. 

La première est censée couvrir une partie des coûts non couverts des entreprises du secteur de la restauration, du tourisme, de l’événementiel, de la culture et du divertissement. Il s’agira d’une subvention mensuelle en capital. La taille de l’entreprise sera prise en compte dans son calcul et le montant plafonné: 

- 20.000 euros par mois pour les micro-entreprises (en dessous de 10 salariés);

- jusqu’à 100.000 euros pour les petites entreprises (10-50 salariés);

- l’aide mensuelle pour les entreprises moyennes (50-250 salariés) et grandes (<250 salariés) pourra s’élever jusqu’à un montant maximum de 200.000 euros. 

Cette aide ne sera accessible qu’aux entreprises ayant eu une activité en 2019. Si elles ont débuté en 2020, elles en seront exclues. En outre, les entreprises doivent avoir subi une perte économique pendant la période allant du 1er novembre 2020 au 30 mars 2021 d’au moins 40% par rapport au mois correspondant de l’année 2019.

Appel possible au «Fonds de relance et de solidarité»

Les entreprises qui n’y auront pas droit pourront faire une demande pour avoir l’aide de relance provenant du fonds spécial «Fonds de relance et de solidarité». Cette subvention, à partir de décembre et prolongée jusque mars, est valable si une perte de 25% du chiffre d’affaires est constatée. La liste des entreprises qui peuvent y prétendre a été allongée par rapport à sa forme initiale .

Une dernière aide doit être versée aux entreprises dans la foulée de l’augmentation du salaire social minimum. Il s’agit d’une subvention en capital aux entreprises à hauteur de 500 euros. Cette aide ne peut être versée qu’une seule fois aux secteurs qui sont le plus durement touchés par la crise sanitaire.