PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Résultats 2019

La nouvelle vie de OneLife après la fusion avec Apicil



Antonio Corpas, CEO de OneLife, veut développer des services innovants en 2020, malgré le contexte difficile. (Photo: OneLife)

Antonio Corpas, CEO de OneLife, veut développer des services innovants en 2020, malgré le contexte difficile. (Photo: OneLife)

Le premier exercice complet de OneLife après son intégration au sein du groupe français Apicil est marqué par une hausse importante de la collecte et des actifs sous gestion. Le bénéfice a, en revanche, fortement reculé.

La société d’assurance-vie luxembourgeoise OneLife a vu la collecte de nouvelles primes fortement augmenter en 2019, à 848 millions d’euros contre 563 millions un an plus tôt. Les actifs sous gestion ont dépassé les 7 milliards d’euros (5,2 milliards avant la fusion).

Les chiffres de OneLife marquent le premier exercice complet après son intégration, le 2 janvier 2019, au sein du groupe français Apicil , le quatrième groupe de protection sociale en France. Ces chiffres en hausse sont donc en partie dus à l’intégration des actifs et primes d’Apicil Life Luxembourg au sein de OneLife.

Le bénéfice est, en revanche, en recul. Il atteint 1,9 million d’euros contre 5,2 millions l’an dernier . La société explique cette baisse par l’aboutissement de grands projets informatiques, des activités de restructuration et la fusion avec Apicil Life.

Le ratio de Solvabilité II est de 140% à la fin de l’année. Il était de 154% fin 2018.

Des marchés internationaux renforcés

OneLife explique dans un communiqué avoir pu gagner des parts de marché en France, soutenue par la présence d’Apicil et sa succursale OneLife à Paris. Les ventes sont également en hausse en Espagne et au Portugal, et la société reste leader sur le marché danois des pensions.

Elle explique que son positionnement en Belgique a été renforcé grâce à son réseau de courtiers en assurance de longue date, et le segment des expatriés britanniques lancé l’an dernier s’est également bien comporté avec le développement de nouvelles relations avec de grands partenaires européens au service du marché transfrontalier des expatriés britanniques.

Enfin, OneLife a poursuivi ses investissements dans la technologie et l’innovation.

«En 2020, malgré un environnement difficile, nous restons déterminés à renforcer encore notre proposition de valeur pour chacun des marchés que nous servons et à développer toujours plus de services innovants pour nos partenaires et nos clients», a commenté le CEO de OneLife, Antonio Corpas , dans le même communiqué.