ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

En projet

Nouvelle résidence au Réimerwee



La nouvelle résidence au Réimerwee est conçue selon les concepts de l’économie circulaire. (Illustration: Tracol Immobilier-Beng)

La nouvelle résidence au Réimerwee est conçue selon les concepts de l’économie circulaire. (Illustration: Tracol Immobilier-Beng)

Tracol Immobilier-Beng est le groupement lauréat de l’appel à candidatures lancé par le Fonds Kirchberg pour réaliser une résidence dans le quartier Réimerwee. Les appartements seront vendus comme logements à prix abordable et à prix modéré.

En avril dernier, le Fonds Kirchberg a lancé un appel à candidatures destiné à des groupements promoteur-architecte pour la conception et la réalisation d’une résidence au Kirchberg, dans le quartier Réimerwee. C’est le projet porté par le groupement composé de  Tracol Immobilier et Beng qui a convaincu le jury.

Le lot 20 sur lequel est prévu le développement du projet est le dernier lot restant à développer dans le quartier Réimerwee Est. Il représente une surface de 15,9 ares et permet la construction de 3.743m2 bruts. L’immeuble peut accueillir des logements et une activité commerciale de 180m2 bruts au rez-de-chaussée.

Dans une première étape, les groupements ont dû introduire, en avril 2021, un dossier afin de témoigner de leurs compétence, expérience et fiabilité. Suite à cet appel, cinq groupements ont été retenus pour participer à la phase de désignation: BPI–Fabeck Architectes, Prefalux–CBA Architects, Soludec/Soludev–M3 Architectes, Tracol Immobilier–Beng, Tralux–Petitdidierprioux Architectes. Ces cinq groupements candidats ont, par la suite, remis des projets sous forme d’avant-projets sommaires pour la conception architecturale d’un immeuble résidentiel et une offre économique pour la cession du droit d’emphytéose et de superficie.

Un projet entre boulevard et parc

C’est finalement le projet de Tracol Immobilier et Beng qui a été retenu. L’immeuble prend place le long du boulevard Konrad Adenauer et s’ouvre vers un parc à l’arrière. Aussi, la façade côté boulevard sera en briques pour souligner le caractère urbain de l’immeuble, alors que la façade arrière sera traitée avec un parachèvement en bois. L’immeuble est desservi par deux accès principaux et traversants.

Au rez-de-chaussée, un commerce est proposé à l’angle de la rue, et peut ainsi profiter d’une terrasse sur deux faces. Les logements des rez-de-chaussée bénéficient de petits jardins et terrasses privatives, le reste des espaces extérieurs est mis à disposition des habitants sous forme de jardins communautaires.

Au total, 29 logements seront développés. Huit appartements seront proposés à la vente à coût modéré comme défini par la loi et les 21 autres appartements seront proposés dans le cadre du programme de logement abordable du Fonds Kirchberg, avec des critères d’accès fixés par ce dernier. Les appartements vont du studio au quatre-chambres en duplex. Les plans des appartements sont prévus pour être décloisonnés et apporter plus de flexibilité pour les aménagements intérieurs.

La façade arrière sera recouverte de bois pour une insertion plus harmonieuse avec le parc. (Illustration: Tracol Immobilier-Beng)

La façade arrière sera recouverte de bois pour une insertion plus harmonieuse avec le parc. (Illustration: Tracol Immobilier-Beng)

Une attention à l’économie circulaire

La construction sera hybride bois-béton, avec des dalles champignons lisses et des poteaux en béton armé. La façade sera préfabriquée en bois. L’ensemble est prévu pour être au maximum démontable et adaptable, dans l’esprit de l’économie circulaire. Le groupement a aussi étudié la récupération en seconde vie de certains éléments comme le bardage en bois, le dallage ou les appareils sanitaires. Par ailleurs, l’objectif est aussi de favoriser les filières courtes et de recourir un maximum aux matériaux labellisés «cradle to cradle». Le bâtiment sera, en outre, certifié Lenoz.

Par ailleurs, la résidence est conçue pour être «nearly zero energy building», avec une classe de performance énergétique A+ pour les besoins en énergie primaire, en chaleur de chauffage et en émissions de CO2. Le tout en restant «low tech».

La toiture verte permettra la rétention des eaux de pluie, qui seront stockées dans des citernes placées sous les accès piétons extérieurs. Cette eau récupérée sera utilisée pour irriguer les jardins, les sanitaires et le lavage des grandes surfaces.

Un parking mécanisé peut accueillir jusqu’à 30 voitures. Un local à vélos est prévu en bas de la rampe d’accès.

La mise en vente devrait commencer en 2023, et la livraison est attendue pour 2025.