PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Bourse de Luxembourg

Une nouvelle obligation verte pour Bank of China



Séance d’introduction pour la nouvelle obligation verte de Bank of China, en présence du ministre des Finances, Pierre Gramegna, et de l’ambassadeur de Chine au Luxembourg, Yang Xiaorong. (Photo: Luxembourg Stock Exchange)

Séance d’introduction pour la nouvelle obligation verte de Bank of China, en présence du ministre des Finances, Pierre Gramegna, et de l’ambassadeur de Chine au Luxembourg, Yang Xiaorong. (Photo: Luxembourg Stock Exchange)

Le Luxembourg Green Exchange a listé une nouvelle obligation verte de Bank of China, qui connaît déjà un important succès auprès des investisseurs internationaux.

La Bourse de Luxembourg a accueilli, ce jeudi 3 juin, une nouvelle obligation verte de Bank of China. Elle sera donc abritée sur la plateforme LGX dédiée aux obligations durables.

Ce nouveau green bond est composé de deux tranches, une de 500 millions d’euros, la seconde de 500 millions de dollars. Preuve de l’appétit des investisseurs pour ce type de produit, la première tranche a été sursouscrite 2,8 fois, et la seconde 3,6 fois.

Les montants récoltés auprès d’investisseurs internationaux serviront à financer 10 chantiers. Parmi ceux-ci, un projet éolien de 50 turbines dans le nord de la Chine – une économie prévue de 160.000 tonnes de CO2 par an – et un nouveau réseau de métro dans le sud du pays. Composé de 26 stations, il pourra transporter un demi-million de personnes et permettre d’économiser 77.000 tonnes de CO2.

Présente depuis 1979 au Luxembourg, Bank of China a été, en 2016, la première banque chinoise à avoir listé une obligation verte sur le marché de l’Europe continentale. L’opération s’est faite via la Bourse de Luxembourg. Répartie en quatre tranches, l’obligation avait une valeur totale de 2,8 milliards de dollars.

«Nous sommes fiers d’être le lieu de cotation international de Bank of China, un pionnier qui a ouvert la voie aux relations étroites entre les marchés financiers chinois et luxembourgeois», a insisté Julie Becker , CEO de la Bourse de Luxembourg, au cours de la cérémonie.