POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Youth For Climate Luxembourg

Nouvelle marche pour le climat le 24 mai prochain



Comme lors de la mobilisation du 15 mars dernier, les organisateurs de la marche pour le climat attendent entre 7.000 et 15.000 manifestants.  (Photo: Nader Ghavami / Archives)

Comme lors de la mobilisation du 15 mars dernier, les organisateurs de la marche pour le climat attendent entre 7.000 et 15.000 manifestants.  (Photo: Nader Ghavami / Archives)

Les membres de la plate-forme Youth for Climate Luxembourg l’ont annoncé, ils manifesteront de nouveau le 24 mai. Les jeunes attendent toujours du gouvernement des «mesures fortes» en faveur des changements climatiques. Entretien avec Zélie Guisset et Élise Darras, deux des organisatrices.

«Notre manifestation du 24 mai prochain sera à nouveau une grève internationale», confie à Paperjam Zélie Guisset, 17 ans, élève à l’École européenne du Kirchberg et coorganisatrice de la marche pour le climat à Luxembourg. «D’autres manifestations sont prévues ailleurs en Europe, notamment. On est super motivé, on est à fond», ajoute la lycéenne. L’appel à la mobilisation circule déjà sur les réseaux sociaux.

Ça fait 30 ans que le gouvernement sait pour les changements climatiques, mais il ne fait rien ou pas assez.

Zélie Guisset,  coorganisatrice de la marche pour le climat à Luxembourg,  Youth for Climate Luxembourg

Tout comme lors de la marche pour le climat du 15 mars dernier dans les rues de Luxembourg, les jeunes organisateurs attendent entre 7.000 et 15.000 manifestants issus de tous les établissements scolaires du pays. «Nous espérons être aussi nombreux que la grève précédente», ajoute la lycéenne, qui précise que les détails sur le lieu de rassemblement et le parcours seront communiqués ultérieurement.

Il faut changer les comportements, il faut des mesures de grande ampleur de la part de ceux qui gouvernent.

Zélie Guisset,  coorganisatrice de la marche pour le climat à Luxembourg,  Youth for Climate Luxembourg

Le message de la mobilisation, lui, est toujours le même. «Ça fait 30 ans que le gouvernement sait pour les changements climatiques, mais il ne fait rien ou pas assez», estime Zélie Guisset. «Nous sommes dans une urgence climatique, il faut changer les comportements, il faut des mesures de grande ampleur de la part de ceux qui gouvernent.» 

Cette deuxième marche a pour but de mettre la pression sur le gouvernement. 

Élise Darras,  coorganisatrice de la marche pour le climat à Luxembourg,  Youth for Climate Luxembourg

Cette nouvelle mobilisation s’explique aussi «du fait que la première marche n’a pas abouti à un résultat satisfaisant», explique, à son tour, à Paperjam Élise Darras, 15 ans, élève à l’École européenne du Kirchberg et également coorganisatrice de la marche. «Nous voulons que les choses changent. Cette deuxième marche a pour but de mettre la pression sur le gouvernement. Il faut que les élus nous écoutent!»

Marche pour le climat du 15 mars 2019 à Luxembourg.  (Photo: Paperjam / Archives)

Marche pour le climat du 15 mars 2019 à Luxembourg.  (Photo: Paperjam / Archives)

Le vote récent de la directive européenne qui garantit la suppression d’une partie des plastiques à usage unique pour 2021 est jugé «insuffisant pour sortir de la crise». Le plastique n’étant pas l’unique source de pollution.

Faire du Luxembourg l’un des leaders mondiaux en matière de réduction des déchets. 

Carole Dieschbourg,  ministre de l’Environnement

Début avril, la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg  (Déi Gréng), avait annoncé à Paperjam son intention d’élargir cette directive européenne avec l’ambition de faire du Luxembourg «l’un des leaders mondiaux en matière de réduction des déchets» en élaborant, entre autres, «avec la population, une stratégie zéro déchet».

 Revoir la vidéo de la marche pour le climat du 15 mars 2019 à Luxembourg: