ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

En chantier

Une nouvelle concession BMW et Mini à la Cloche d’Or



La nouvelle concession BMW est en construction à la Cloche d’Or, à Luxembourg. (Illustration: Archipel 41)

La nouvelle concession BMW est en construction à la Cloche d’Or, à Luxembourg. (Illustration: Archipel 41)

C’est au 7, rue Christophe Plantin à Luxembourg que le groupe Bilia-Emond a choisi de faire construire une nouvelle concession BMW et Mini, avec l’aide du bureau d’architectes Archipel 41. Une concession exemplaire pour le réseau Belux.

BMW et Mini étaient déjà présents à Luxembourg, route de Thionville, dans un bâtiment qui était encore loué à l’ancien concessionnaire Arnold Kontz. Après la reprise de la concession par Bilia-Emond en 2016, il était question de trouver un nouveau lieu pour réaliser un bâtiment sur mesure, répondant parfaitement aux ambitions et exigences de la marque et de ses clients.

Après près de deux ans d’études, c’est un terrain à la Cloche d’Or qui a été désigné pour accueillir la nouvelle concession, qui est considérée par BMW AG comme un vaisseau amiral dans le réseau européen. Développé par le groupe Schuler et construit par Willemen, le projet architectural est confié aux architectes d’Archipel 41, qui ont déjà réalisé plusieurs concessions BMW pour Bilia-Emond, à Arlon, Libramont ou Soissons, entre autres.

Un pavillon aux lignes épurées

«Les concessions BMW sont conçues dans la tradition du Bauhaus, en s’inspirant du pavillon allemand de l’Exposition universelle de 1929, à Barcelone, conçu par Mies van der Rohe», explique Marco Ferrer, architecte et associé d’Archipel 41. «Ce sont des plans horizontaux et verticaux qui s’entrecroisent, avec des lignes simples et épurées, créant un dynamisme et une ouverture. Cette linéarité crée une invitation à enter dans l’espace d’exposition.»

Le bâtiment compte deux niveaux de sous-sol et 2,5 niveaux hors sol. Les architectes jouent avec les casquettes et les toitures plates en auvent pour détacher certains éléments du bâtiment, aussi grâce aux plans vitrés. Le bâtiment accueille sous un même toit une partie exposition et vente pour BMW, un atelier de réparation et d’entretien, et un espace de vente et d’exposition Mini avec un atelier attenant. On trouve également une partie réservée à l’administration, des espaces de vente pour les véhicules d’occasion et un parking qui sert pour les voitures confiées au garage et pour les clients de passage.

 Le nouveau bâtiment comprendra un espace réservé à Mini. (Illustration: Archipel 41)

1 / 3

Contrastant avec l’espace BMW, celui de Mini a une façade noire. (Illustration: Archipel 41)

2 / 3

Les aménagements intérieurs de Mini répondent à un esprit de loft, plus industriel. (Illustration: Archipel 41)

3 / 3

Un aménagement intérieur spécifique

L’aménagement intérieur répond à un cahier des charges élaboré par BMW au niveau mondial. L’espace doit être fonctionnel et répondre aux flux des clients, tout en correspondant à une certaine déambulation dans le showroom.

Dès l’entrée, les clients sont accueillis par un espace dit «satellite» qui les oriente vers les différents services. C’est un espace lumineux et lisible, tout en étant chaleureux.

Pour l’espace de vente des véhicules neufs, les voitures sont exposées sur une rue intérieure, comme une route qui s’aligne le long de la rue à l’extérieur et qui est visible des passants. Cette rue est matérialisée au sol par du carrelage couleur béton. Présentées selon une disposition précise, les voitures peuvent toutefois être découvertes selon une déambulation aléatoire.

Un peu plus loin dans l’espace, on trouve également des espaces lounge avec des fauteuils, une zone café, un espace réservé à la vente. Dans ces espaces, des tapis sont disposés au sol et dévoilent une autre ambiance, confortable et propice à la discussion.

En ce qui concerne Mini, les aménagements intérieurs s’inspirent plus de l’esprit loft industriel, avec des murs en béton brut ou en briques. Là aussi, il y a du mobilier standard à mettre en scène et à adapter en fonction de chaque configuration de concession.

À l’intérieur de la concession, des zones plus propices à la discussion sont mises en œuvre. (Illustration: Archipel 41)

À l’intérieur de la concession, des zones plus propices à la discussion sont mises en œuvre. (Illustration: Archipel 41)

Une construction durable

La construction répond elle aussi à des critères très précis exigés par BMW. Le caractère durable et environnemental est évidemment important. «BMW a développé son propre label, le ‘Green Building’, qui fonctionne, comme d’autres labels ou certificats, avec un système de points à partir d’indicateurs précis», précise Marco Ferrer. La construction comprend des sous-sols réalisés en béton armé avec un cuvelage étanche. Les étages sont réalisés à l’aide de béton préfabriqué et précontraint, avec un système de poteau-poutre. La façade est un mur-rideau complété par un bardage métallique. Le verre est traité pour limiter les apports énergétiques, et les auvents offrent une protection solaire, tout en laissant passer la lumière naturelle.

«Partout, il y a une volonté de limiter les dépenses énergétiques par mètre carré, de mettre en place une bonne isolation et d’utiliser des matériaux recyclables. Ces démarches vont d’ailleurs plus loin que les demandes réglementaires appliquées au Luxembourg actuellement», assure l’architecte. Sur le toit, des panneaux photovoltaïques sont installés et permettront à terme une production de 340kVA, soit plus de la moitié de la consommation estimée en électricité pour ce bâtiment. Le confort acoustique est un point important, qui est traité avec attention à plusieurs endroits dans le bâtiment, apportant du confort pour les clients et pour le personnel.

Sur le toit, de nombreux panneaux photovoltaïques produiront de l’électricité utilisée dans le bâtiment. (Illustration: Archipel 41)

Sur le toit, de nombreux panneaux photovoltaïques produiront de l’électricité utilisée dans le bâtiment. (Illustration: Archipel 41)

Répondre à des flux importants

Cette concession est conçue pour répondre à des flux importants. «Chaque jour, il y a 80 voitures qui entrent à l’atelier, et environ 6.000 voitures sont vendues par an», précise Carlos Vasconcelos, architecte et associé d’Archipel 41. «C’est la plus grosse concession BMW au Luxembourg et dans la région.» Au total, le bâtiment représente 24.500m².

Ceci implique 11 places de livraison (à titre de comparaison, les garages en France en ont généralement 2 ou 3), et une surface importante dédiée aux véhicules d’occasion (3.300m²) qui sont situés à l’étage accessible par une rampe extérieure.

L’atelier est aussi très conséquent (3.100m²), puisqu’on y trouve 32 ponts doubles et deux tours de 9x5m entièrement automatisées et robotisées pour le stockage des pièces de rechange. «Grâce à ces tours de stockage, il est possible d’entreposer des pièces qui nécessiteraient normalement 600 à 700m² de surface de stockage. C’est un gain de place considérable et un grand confort pour les magasiniers, car la gestion de ce stockage est entièrement robotisée et automatisée», assure Carlos Vasconcelos.

2.200m2 sont réservés à la vente des véhicules neufs. Le hall Mini représente 400m². La surface réservée à l’administration représente 680m².

La «fête du bouquet» de ce nouveau garage est célébrée le 2 juillet, et la livraison du bâtiment est attendue pour juin 2022. Le déménagement est prévu en août 2022, pour une ouverture aux clients en septembre.