POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Gouvernance

Nouveaux visages au CA de la Fedil



Jean Muller, CEO des Moulins de Kleinbettingen, rejoint le conseil d’administration de la Fedil. (Photo: Maison Moderne/Archives)

Jean Muller, CEO des Moulins de Kleinbettingen, rejoint le conseil d’administration de la Fedil. (Photo: Maison Moderne/Archives)

L’assemblée générale de la Fedil qui s’est déroulée le 30 avril dernier a vu la nomination au conseil d’administration de Jean Muller et de Romain Hoffmann. Charles-Louis Ackermann, Claude Baer et Adrien Ney quittent quant à eux le CA.

Covid-19 oblige, l’assemblée générale statutaire de la Fedil s’est déroulée le 30 avril 2020 sous forme de vidéoconférence.

Une situation particulière qui s’est invitée dans les échanges au moment d’établir le bilan de 2019 et surtout de dresser des perspectives en vue de la reprise: «Les membres de la Fedil ont convenu que la digitalisation et la transformation énergétique devront constituer des vecteurs importants dans l’élaboration nécessaire d’un plan de redressement économique, tant pour le pays qu’au niveau européen», indique le communiqué de presse.

Romain Hoffmann, président du Groupement pétrolier luxembourgeois, rejoint aussi la fédération patronale de l’industrie. (Photo: Nader Ghavami/Archives Maison Moderne)

Romain Hoffmann, président du Groupement pétrolier luxembourgeois, rejoint aussi la fédération patronale de l’industrie. (Photo: Nader Ghavami/Archives Maison Moderne)

L’adaptation rapide et massive des entreprises au télétravail doit aussi servir de pistes de réflexion concrètes. La Fedil plaide ainsi pour «aller à la rencontre de nos pays voisins dans l’optique de pérenniser les accords actuellement en vigueur dans les domaines de la sécurité sociale et de la fiscalité liés au télétravail des travailleurs frontaliers».