PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Solutions

Nouveaux paiements, nouveaux enjeux



Damien Estrade, head of strategic partners management pour 3C Payment. (Photo: 3C Payment)

Damien Estrade, head of strategic partners management pour 3C Payment. (Photo: 3C Payment)

3C Payment, leader en solutions de paiement cashless et intégrées, opère pour ses clients des secteurs de l’hôtellerie et du retail de luxe, de la restauration rapide et de la location de voiture et parking dans plus de 45 pays à travers le monde.

Bien que l’industrie du paiement ait fortement évolué ces dix dernières années, des changements substantiels sont encore à venir. Quelle que soit l’industrie, l’expérience client est plus que jamais au cœur des stratégies: comment optimiser et fusionner ses points de vente physiques et en ligne pour faciliter le paiement et permettre au client de payer au moment, à l’endroit et par le moyen de son choix? Aujourd’hui, le consommateur souhaite un paiement instantané, mobile et fluide, en d’autres termes: naturel.

Malgré l’émergence de méthodes de ­paiement alternatives, le volume de transactions par cartes de débit et crédit continuera d’augmenter. D’ici trois ans, alors que les paiements en cash représenteront 17% des paiements en points de vente, une transaction sur deux sera toutefois opérée par cartes de crédit ou débit. Le futur du paiement se dessine dans les pays nordiques où le paiement en cash disparaît au profit des transactions mobiles et par carte qui garantissent la sécurité et une économie de temps.

Cette montée en puissance des nouvelles méthodes de paiement, attendue pour 2020, contraint les marchands à proposer une palette de solutions de paiement élargie.
Damien Estrade

Damien Estrade,  head of strategic partners management,  3C Payment

Cette montée en puissance des nouvelles méthodes de paiement, attendue pour 2020, contraint les marchands à proposer une palette de solutions de paiement élargie, en d’autres termes d’activer l’acceptation d’un maximum de méthodes de paiement sur leur point de vente physique et en ligne. Le consommateur s’attendra de plus en plus à pouvoir choisir sa méthode de ­paiement, en moins de clics possibles. Cet enjeu de ­multicanalité amène les acteurs du paiement à constamment innover pour intégrer ­pleinement l’ensemble des canaux de vente au parcours client.

Le paiement, levier de la stratégie digitale de la marque

Le paiement est aujourd’hui considéré comme un pilier de l’acte d’achat. Face aux mutations technologiques et aux évolutions inhérentes du comportement du consommateur, le paiement est pleinement intégré à la stratégie de transformation digitale des marques. Il s’inscrit comme un argument marketing de la marque et vient contribuer à optimiser ­l’expérience globale du client, une étape souvent négligée par le passé.

Aujourd’hui, ­l’exploitation des données de paiement permet au marchand de mieux connaître le comportement d’achat et de règlement de son client. Celui-ci est analysé, et fait l’objet d’actions de rétention à valeur ajoutée telles que le marketing ciblé, un programme de fidélité, des réductions. L’expérience client devient alors ultra personnalisée.

Rendre le paiement quasi inaperçu pour le consommateur implique un environnement transactionnel hautement sécurisé.
Damien Estrade

Damien Estrade,  head of strategic partners management,  3C Payment

L’offre digitale de 3C Payment répond à ces problématiques et fait ses preuves depuis 2019 au sein d’un groupe hôtelier international qui n’accueille que des clients dits «membres». Développées par la fintech 3C TechLab, les solutions de paiement sont intégrées au progiciel métier et connectées via des API aux logiciels de suivi clients CRM et de business intelligence.

La sécurité dans la tendance

Rendre le paiement quasi inaperçu pour le consommateur implique un environnement transactionnel hautement sécurisé. Dans ce contexte de stockage de données de cartes bancaires (cards on file), de multiplication des wallets supportés par les technologies Apple VAS (Value Added Services) et Google Smart Tap, les contraintes règlementaires imposées par la directive européenne PSD2 sur l’authentification forte des clients (strong customer authentication – SCA) viennent complexifier le processus de paiement.

Si le renforcement de la vérification de l’identité du porteur de carte expose le marchand à des risques d’abandon d’achat, l’objectif premier est bien de garantir la sécurité de la transaction et de lutter contre les fraudes. Avec une date d’applicabilité de PSD2 SCA, désormais repoussée au 31 décembre 2020, la mise en conformité des systèmes de paiement, décuplés avec le développement de l’omnicanalité, avec la technologie 3D Secure 2.2, est un des objectifs majeurs des marchands pour ­l’année à venir.