POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

TRAvaux

Bouchons à venir entre Arlon et Sterpenich sur la E411



218291.jpg

Le retour à une seule voie vers le Grand-Duché sera donc d’application à partir de la seconde moitié du mois de mars.  (Photo: Sofico) 

De nouvelles modalités de circulation vont entrer en vigueur sur le chantier de l’E411 entre Arlon et Sterpenich. Un retour à une voie de circulation vers le Luxembourg est prévu à la mi-mars.

À partir du mercredi 6 mars, les conditions de circulation sur le chantier entre Arlon et Sterpenich seront  une nouvelle fois adaptées et «identiques à celles établies avant l’hiver», annonce ce mercredi la Sofico (Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures). Deux bandes de circulation seront disponibles dans un sens de circulation et dans l'autre.

- Vers Bruxelles: on circulera sur la bande d’arrêt d’urgence et la voie de droite.

- Vers le Luxembourg: on roulera sur la seule voie de gauche. La seconde voie pour aller vers le Luxembourg sera basculée de l’autre côté, il s’agira de la voie de gauche... qui sert habituellement à aller vers Bruxelles. On ne pourra donc rouler, vers le Luxembourg, ni sur la bande de droite ni sur la bande d’arrêt d’urgence. Ces zones sont isolées, afin de permettre notamment, durant les vacances de carnaval en Belgique, de terminer les réparations au niveau des dalles et des zones de refuge.

La vitesse sera limitée à 70km/h sur ce tronçon.

La mise en place de cette nouvelle configuration aura lieu à partir du samedi 2 mars, durant quatre nuits.

Suppression d’une voie vers le Luxembourg à la mi-mars

Mais le plus dur est encore à venir.

À partir de la seconde moitié du mois de mars, on ne roulera plus que sur une seule voie vers le Luxembourg. Les deux bandes et la bande d'arrêt d'urgence du tronçon Arlon-Sterpenich doivent en effet être libres pour la pose de la couche de roulement. 

La fin du chantier de ce tronçon, fréquenté chaque jour par 40.000 véhicules, dont 10.000 poids lourds, est espérée pour la fin du mois d’avril 2019.

«Favoriser le covoiturage»

Outre la rénovation de l’autoroute, le but du chantier est de réaliser plusieurs aménagements sur la bande d’arrêt d’urgence «en vue de favoriser le covoiturage».

Les véhicules comportant au minimum trois personnes (conducteur compris) à leur bord pourront emprunter la bande d’arrêt d’urgence en cas d’embouteillage. Une vitesse maximale de 50km/h sera autorisée. «Des dispositifs placés le long de l’autoroute permettront de vérifier que cette consigne est bien respectée», précise la Sofico.