LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Reconfinement à venir

Nouveau week-end «sold out» dans les bars et restaurants



Les restaurants luxembourgeois ont une fois de plus affiché complet ce week-end. (Photo d’illustration: Shutterstock)

Les restaurants luxembourgeois ont une fois de plus affiché complet ce week-end. (Photo d’illustration: Shutterstock)

À l’orée d’une nouvelle fermeture des bars et restaurants, les établissements luxembourgeois ont à nouveau fait carton plein tout au long du week-end, avec des records d’affluence et de réservations.

«Désolé, on est absolument complet!»: voilà une phrase qui s’est beaucoup fait entendre ce week-end dans les bars et restaurants luxembourgeois. En effet, depuis quelques jours et dans l’anticipation probable d’une nouvelle fermeture imminente , officialisée ce lundi par le gouvernement , le public s’est à nouveau rué sur toutes les tables disponibles, dans la capitale, mais pas que!

En effet, il était déjà très difficile de réserver pour un créneau du week-end dès le milieu de semaine et quasiment impossible après vendredi soir. Apéritifs, dîners, déjeuners et brunchs: peu importe le repas, les services affichaient complet un peu partout. Et pour les clients, le mot d’ordre est simple: en profiter jusqu’à la dernière minute, que ce soit pour les résidents ou les visiteurs des pays voisins, où bars et restaurants sont fermés depuis plusieurs semaines déjà…

Dans la capitale, mais pas que…

Bien sûr, comme pour les week-ends précédents, ce sont les rues de la capitale et leurs établissements qui ont profité le plus de cet afflux de clients désireux de profiter encore un peu des possibilités de sorties gourmandes offertes au Luxembourg. Avec même, pour certains, de véritables records, comme nous le confiait un cafetier ce dimanche: «Nous avions déjà fait des chiffres records ces deux derniers samedis, mais cette semaine, c’est tout bonnement incroyable!»

Même les cafés-restaurants hors centre-ville, comme la Brasserie Beaulieu à Bonnevoie, où le service du samedi midi est en général assez calme, affichaient complet tout au long du week-end. Idem au très populaire Partigiano du quartier Gare, dont le carnet de réservations affichait «sold out» dès la fin de la semaine. Sans pour autant oublier qu’il ne s’agit que d’un court répit, comme nous l’indique Laura Hanin, manager associée au Partigiano: «Nous sommes évidemment contents de bien travailler, mais nous préparons aussi la probable nouvelle fermeture depuis plus de deux semaines déjà. Le but est de pouvoir passer de manière efficace et sécurisée à un système de vente à emporter et de livraison dès que ce sera nécessaire.»

Hors de la ville, les restaurants n’avaient pas à rougir non plus en termes de fréquentation, comme au restaurant Les Roses du Casino 2000 à Mondorf-les-Bains, ou encore au sein de l’institution gastronomique Léa Linster à Frisange, complets pour chaque service. Njomza, l’épouse et partenaire du jeune chef Louis Linster, précisait d’ailleurs à ce sujet: «Notre carnet est plein pour les deux semaines à venir, c’est donc dommage que cette nouvelle fermeture probable arrive maintenant, même si nous la comprenons. Nous enchaînons de plus avec six semaines de fermeture pour travaux… Mais nous sommes préparés et nous pouvons passer en configuration take-away dès qu’il le faudra.»