POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

À la Chambre

Un nouveau site dédié aux pétitions 



Le site petitiounen.lu se veut «mobile friendly»: la navigation a été conçue pour que le site soit accessible sur les petits supports tels que les smartphones ou les tablettes. (Photo: Chambre des députés / Flickr)

Le site petitiounen.lu se veut «mobile friendly»: la navigation a été conçue pour que le site soit accessible sur les petits supports tels que les smartphones ou les tablettes. (Photo: Chambre des députés / Flickr)

La Chambre des députés a présenté un nouveau site, petitiounen.lu, dédié aux pétitions. Il se veut plus accessible au public, multilingue et «mobile friendly».

Le nouveau site de la Chambre des députés petitiounen.lu , dédié exclusivement aux pétitions publiques et ordinaires, a été dévoilé lundi matin.

Un site qui se veut accessible et proche du citoyen, les pétitions étant «une bonne manière pour thématiser les soucis des citoyens au sein du Parlement», selon le président de la Chambre, Fernand Etgen (DP).

Dans cette perspective, le site des pétitions sera désormais accessible en quatre langues: luxembourgeois, français, allemand et anglais en plus. Même si les pétitions ne pourront quant à elles être déposées que dans les trois langues administratives (luxembourgeois, français et allemand).

En outre, le site se veut «mobile friendly»: la navigation a été conçue pour que le site soit accessible sur les petits supports tels que les smartphones ou les tablettes.

Pour l’instant, rien n’est figé, puisqu’il s’agit d’un «ongoing process». De nouvelles fonctionnalités vont être ajoutées et des adaptations sont attendues, selon le retour des utilisateurs, pour améliorer le site.

Pour rappel, une pétition ordinaire est une revendication ou une idée rédigée par un citoyen, à laquelle un ministre doit répondre en prenant position.

Une pétition publique doit quant à elle recueillir au moins 4.500 signatures pour être discutée dans le cadre d’un débat public à la Chambre. 40 pétitions publiques ont jusque-là abouti à un débat public.