POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Malgré une campagne de vaccination active

Nouveau lockdown à Londres, Berlin prête à prolonger



Le soir de la rentrée des classes, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé un nouveau reconfinement pour faire face à la propagation de la variante du Covid-19. (Photo: Andrew Parsons / No 10 Downing Street)

Le soir de la rentrée des classes, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé un nouveau reconfinement pour faire face à la propagation de la variante du Covid-19. (Photo: Andrew Parsons / No 10 Downing Street)

Malgré une campagne de vaccination assez active dans les deux cas, la Grande-Bretagne a annoncé un nouveau confinement et l’Allemagne pourrait prolonger le sien, ce mardi, après la recrudescence d’infections et de décès liés au Covid-19.

Ce sera LE sujet de l’année: comment faire cohabiter ceux qui ont été vaccinés et ceux qui ne l’ont pas été. Tant que les pays n’auront pas atteint un taux d’immunité, fixé arbitrairement à 70% en attendant de pouvoir l’établir avec précision, les autorités sont condamnées à devoir éviter que le virus se propage pendant que la vaccination s’accélère.

Avec un million de personnes vaccinées au Royaume-Uni et 238.000 en Allemagne, Londres et Berlin font partie des bons élèves de la classe européenne en matière de vaccination. Chacun des deux pays s’apprête à réinstaurer des restrictions ou à les prolonger.

C’est fait pour Londres, depuis ce lundi soir, avec le Premier ministre, Boris Johnson, qui suit les exemples de l’Irlande du Nord et du Pays de Galles, qui avaient reconfiné leur population dès le lendemain de Noël, et de l’Écosse, de nouveau en lockdown depuis ce mardi.

Ces mesures, qui prévoient notamment la généralisation du télétravail, la fermeture des écoles et des commerces non essentiels, devraient durer au moins jusqu’à la mi-février et pourraient même s’éterniser jusqu’au début du mois de mars, a indiqué Michael Gove, chargé de la coordination de l’action gouvernementale. «Nous devons nous attendre à des semaines très difficiles», a-t-il admis sur la chaîne Sky News.

Le prolongement des restrictions jusqu’au 31 janvier pourrait être annoncé dans la journée en Allemagne, où un point presse est prévu avec la chancelière, Angela Merkel, confrontée à une bronca des länder sur la gestion de la crise, après une réunion en streaming de leurs ministres-présidents.