ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

CBD

Nouveau fournisseur de cannabis au Luxembourg



258510.jpg

Bhang a signé un accord de trois ans avec le distributeur de Barcelone CHK Solutions pour fournir cinq pays européens, dont le Luxembourg. (Photo: Shutterstock)

Bhang, fournisseur de cannabis de Miami, a annoncé, mardi, avoir signé un accord pour expédier ses produits dans cinq pays européens, dont le Luxembourg.

«La marque Bhang continue d’attirer l’attention des marchés du cannabis à travers le monde. Alors que l’Union européenne ouvre ses portes aux produits à base de cannabis et de CBD dérivés du chanvre et que la demande pour des produits à base de cannabis primés augmente, Bhang dispose d’une occasion importante de renforcer sa présence dans le paysage mondial du cannabis», a déclaré le CEO et président de Bhang, Scott Van Rixel.

«Nous avons passé neuf ans à construire Bhang en tant que marque leader sur le marché américain. Avec cet accord de distribution et de fourniture stratégique en vigueur, nous avons l’intention de servir ces marchés en forte croissance et de positionner Bhang comme un acteur majeur du CBD dans toute l’Europe.»

La marque arrivera au Luxembourg, en Espagne, en France, en Italie et en Belgique grâce au distributeur barcelonais CHK Solutions, avec lequel un accord de trois ans a été signé. 

15 millions d’utilisateurs dans cinq pays

Il existe plus de 15 millions d’utilisateurs de produits dérivés du cannabis dans ces cinq pays européens, selon un rapport de recherche sur le cannabis européen publié en 2019 par Prohibition Partners Intelligence, et, d’ici 2028, ces pays représenteront plus de 67 milliards de dollars US en cannabis, chanvre et produits dérivés, affirme le communiqué.

Selon un rapport 2019 publié par le Brightfield Group, une société de renseignement sur ce secteur, le marché européen du cannabis, d’une valeur de 318 millions de dollars américains, devrait dépasser 1,6 milliard de dollars américains au cours des quatre prochaines années.

Trouver du cannabis de bonne qualité pour alimenter le marché qui naîtra de la libéralisation luxembourgeoise est un enjeu majeur pour les autorités. Répondre à la demande nécessitera au minimum deux ans d’adaptation , a-t-on appris récemment.