POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

700 à 800 millions d’euros de nouvelles aides



Le premier ministre Xavier Bettel a notamment annoncé des mesures fiscales pour inciter les propriétaires à baisser les loyers. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le premier ministre Xavier Bettel a notamment annoncé des mesures fiscales pour inciter les propriétaires à baisser les loyers. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Santé Paulette Lenert ont refait un point ce mercredi en début d’après-midi sur l’évolution de la pandémie. Le conseil de gouvernement avait décidé en matinée de nouvelles aides pour stimuler plus encore «un nouveau départ» de l’économie.

Le Premier ministre  Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, ont tous les deux dit la même chose avec des mots différents: la partie n’est pas encore gagnée face au Covid-19, mais ses effets sont réduits grâce aux efforts déployés.

S’il est encore trop tôt pour évaluer l’impact des mesures de la phase 2 de sortie de confinement, celui de la première phase n’est pas inquiétant selon les chiffres des nouvelles hospitalisations et la capacité disponible des structures hospitalières

Dès lors, le 25 mai, le conseil de gouvernement pourrait adopter de nouvelles mesures dont il «est encore trop tôt pour en donner les détails», dit Xavier Bettel, parfaitement conscient que «de nombreuses personnes souffrent encore» et que le secteur économique a encore besoin d’aides. 

«Nous avons un plan de relance, un nouveau départ pour le Luxembourg, si on peut résumer ainsi. Il sera de 700 à 800 millions d’euros en plus des aides déjà décidées », confie Xavier Bettel. Qui en a dressé les grandes lignes, laissant le soin à ses vice-Premiers ministres François Bausch (Déi Gréng) et Dan Kersch (LSAP) d’en donner les détails à 18 heures avec le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP), lors d’une conférence à suivre sur paperjam.lu . Il se décline en trois grands chapitres, dévoilés en partie par Paperjam .

1. L’emploi

Le chômage, comme attendu, est en forte hausse . «Nous devons donc, avec l’Adem, tout faire pour le limiter et minimiser les écarts sociaux entre les gens», soutient Xavier Bettel.

2. Les entreprises

Toutes sont encore impactées et le seront encore un certain temps. Certains secteurs sont au bord du gouffre. «On doit aider à la relance et plusieurs nouvelles mesures ont donc été prises par le gouvernement», assure le Premier ministre.

. Le chômage partiel structurel sera de mise pour les entreprises les plus touchées et cela à partir du 1er juillet.

. Un fonds de solidarité va être constitué, toujours en faveur de ces entreprises en détresse, notamment celles du secteur de l’événementiel, de l’horeca, les salles de fitness... Les salariés de celles-ci auront droit à une aide publique de 1.250 euros via le chômage partiel.

. Des aides seront apportées au secteur du commerce, «notamment pour inciter à des investissements durables».

. Les résidents et les frontaliers vont recevoir un bon pour une nuitée dans un établissement au Luxembourg, une manière de stimuler une reprise de la consommation.

. La possibilité de postuler à des avances remboursables sera élargie de quatre mois.

. Un encouragement fiscal sera octroyé cette année. La diminution consentie de loyer dans le cadre d’un bail commercial pourra être multipliée par deux et déduite des impôts. Cela jusqu’à 15.000 euros.

Le secteur horeca attend évidemment avec impatience de pouvoir reprendre ses activités. L’ambition reste d’autoriser des ouvertures le 1er juin, «mais cette date pourra varier», prévient Xavier Bettel. Qui souligne aussi «que le bistrot et le restaurant de demain ne seront plus les mêmes que ce qu’on a connu. On ne pourra pas aller au bar et discuter.»

3. Les personnes

Le Premier ministre a indiqué qu’il n’y aura pas d’augmentation des loyers pour les particuliers jusqu’au 31 décembre: «En date du 20 mai 2020, le gouvernement a adopté un règlement grand-ducal introduisant un gel pour toute augmentation de loyer pour logements jusqu’à la fin de l’année 2020. Ce gel des loyers est d’application immédiate, et ceci pendant la durée de l’état de crise et jusqu’à la fin de l’année en cours.»

L’allocation de vie chère sera aussi doublée cette année . Elle est accordée par le Fonds national de solidarité aux personnes et ménages à faible revenu.

Le congé pour soutien familial aura une base légale «car de nombreuses structures d’accueil sont toujours fermées», notamment celles qui assurent la prise en charge de personnes handicapées.

Les délais pour l’octroi des bourses aux étudiants seront prolongés «pour éviter des pertes financières du jour au lendemain» alors que l’année académique aura été bousculée à bien des égards. 

Décision pour les cultes et examen de l’avant-projet de loi Covid lundi

Enfin, le Premier ministre a confirmé qu’une réunion aura lieu vendredi pour discuter des modalités de reprise des célébrations en public dans les lieux de culte. Si les chiffres liés à la pandémie restent bons, des annonces pourront être faites le lundi 25 mai et «on espère voir la fumée blanche».

Quant aux textes de loi Covid-19, qui doivent prendre le relais de l’état de crise , le Premier ministre a rappelé que le but était toujours «d’avoir un consensus, le plus grand support possible. On en a parlé avec les syndicats qui ont été, de ce que j’en ai lu dans la presse, rassurés.» Des avant-projets de loi seront soumis au conseil de gouvernement lundi prochain.