ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

conséquences de la pandémie

Annulations en série chez les hôteliers



En ville comme à la campagne, tout le secteur de l’hôtellerie est impacté par le classement du Grand-Duché en zone à risque par la Belgique et l’Allemagne. (Photo: Lala La Photo, Keven Erickson, Krystyna Dul)

En ville comme à la campagne, tout le secteur de l’hôtellerie est impacté par le classement du Grand-Duché en zone à risque par la Belgique et l’Allemagne. (Photo: Lala La Photo, Keven Erickson, Krystyna Dul)

Suite aux nouvelles mesures prises par la Belgique et l’Allemagne, les hôtels luxembourgeois font face à une vague d’annulations. Une nouvelle épreuve, alors que l’activité avait bien redémarré...

L’augmentation du nombre d’infections par le Covid-19 a un lourd impact sur un secteur déjà très touché par le confinement: l’hôtellerie.

Qu’il s’agisse du classement du Grand-Duché par la Belgique en «zone orange» ou bien des mesures sanitaires prises par l’Allemagne et l’avertissement émis par son ministère fédéral des Affaires étrangères, les hôtels  enregistrent depuis le début de la semaine un nombre croissant d’annulations des clients provenant de ces deux pays.

«C’est pénible de devoir ralentir à nouveau, alors qu’on n’a qu’une envie, c’est de travailler!», déplore Louis Scholtès, le chef exécutif de l’hôtel Meliá au KirchbergMême constat à Esch-sur-Alzette, au Seven Hotel, où les annulations multiples sont dures, tant pour les finances que pour le moral...

Au Seven Hotel à Esch-sur-Alzette, déjà très impacté par les mois de confinement et de fermeture, le moral en prend un sacré coup avec cette vague d’annulations… (Photo: Happy Dayz)

Au Seven Hotel à Esch-sur-Alzette, déjà très impacté par les mois de confinement et de fermeture, le moral en prend un sacré coup avec cette vague d’annulations… (Photo: Happy Dayz)

Mais ce nouveau coup dur se ressent aussi et surtout dans les régions qui vivent du tourisme de loisir, comme la Moselle, où l’hôtel L’Écluse, par exemple, indique également enregistrer un grand nombre d’annulations venant de clients belges et allemands.

Le Sporthotel Leweck, véritable institution de la région d’Ettelbruck, voit lui aussi sa clientèle belge annuler des nuitées, mais il peut compter sur la fidélité de ses clients luxembourgeois, qui représentent une grande partie de son activité depuis plusieurs générations.

«Une communication plus positive!»

Le secrétaire général de l’Horesca (la Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers), François Koepp, insiste quant à lui sur le fait que les pouvoirs publics doivent communiquer de manière plus positive et rassurer afin que ce coup ne soit pas fatal au secteur: «Nous testons notre population avec soin et détermination, et c’est justement cela qui doit nous permettre de dire aux visiteurs que notre pays est sûr en matière de tourisme. Je crois que c’est important de le communiquer à grande échelle, car c’est une nouvelle épreuve difficile pour le secteur!»

Pour le secrétaire général de l’Horesca, François Koepp, c’est une communication positive de la part des pouvoirs publics qui permettra à l’hôtellerie de supporter cette nouvelle épreuve. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Pour le secrétaire général de l’Horesca, François Koepp, c’est une communication positive de la part des pouvoirs publics qui permettra à l’hôtellerie de supporter cette nouvelle épreuve. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Il précise sa pensée avec conviction: «Les foyers d’infection sont surtout des rassemblements avec un grand nombre de personnes. Il n’y a pas de cas de transmission au sein d’établissements du secteur de l’horeca. Il faut insister sur cet aspect positif et rassurer la clientèle belge et allemande!»