POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Le point sur le covid-19

«Nous maîtrisons la situation», dit Paulette Lenert



Ici aux côtés du Premier ministre, la ministre de la Santé, Paulette Lenert, a annoncé 33 foyers de contamination et 648 infections sur une semaine. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Ici aux côtés du Premier ministre, la ministre de la Santé, Paulette Lenert, a annoncé 33 foyers de contamination et 648 infections sur une semaine. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Comme le Premier ministre et la ministre de la Santé s’y étaient engagés dimanche soir, le gouvernement a posé tous ses chiffres sur la table ce mercredi. Et assuré «maîtriser» la situation. 129 nouveaux cas ont été annoncés ce jour.

Le dimanche 19 juillet au soir, lors d’un aller-retour express entre Bruxelles, où se tenait le Conseil européen extraordinaire, et Luxembourg, le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), accompagné de la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), avait assuré vouloir jouer la carte de la transparence complète. Histoire de rassurer non seulement la population, mais aussi les pays frontaliers et les autres européens, tentés de refermer leurs frontières.

Moins de trois jours plus tard, ce mercredi 22 juillet après-midi, la nouvelle personnalité politique la plus populaire a évoqué une semaine record avec près de 100.000 tests (94.031).

Ces tests massifs ont révélé 648 infections au Covid-19. Si certains pays, comme la Suisse, se sont empressés de mettre le Luxembourg sur la liste rouge, s’en tenant strictement aux faits, la ministre a annoncé que «le testing à large échelle se poursuivra, sans vraie interruption entre fin juillet et début août. Les rendez-vous se poursuivent. On doit encore définir avec l’UEL s’il faudra tester certaines sociétés de manière plus systématique. On peut tester rapidement à des endroits bien définis si nécessaire. Il y a une certaine flexibilité: on peut ajuster la stratégie.»

Deux fois plus de tests de traçage

Parmi les statistiques les plus impressionnantes, peut-être, les tests liés au traçage, qui ont plus que doublé en une semaine (de 1.521 à 3.121 tests). La ministre de la Santé a évoqué 33 clusters. «On parle de ‘cluster’ lorsqu’on a au minimum trois et jusqu’à 156 personnes infectées sur sept jours au même endroit. Nous avons identifié 33 foyers d’infection. Cela reste gérable pour le moment. Douze d’entre eux concernent les écoles, cinq le domaine de la santé, trois les maisons de soins, un le domaine du sport, un autre une habitation avec de nombreux colocataires. Dans le secteur de l’Horesca, nous avons relevé trois foyers, en plus de six dans la construction et deux dans l’industrie.»

Une fois qu’une personne est positive commence une course contre la montre, qui consiste à l’entendre, à vérifier les contacts qu’elle se souvient avoir eus, avant d’appeler un par un chacun d’entre eux pour s’assurer que le virus ne se propage pas. Ce test des contacts a permis de retrouver 305 cas positifs.

Plus de 2.000 personnes sont placées en quarantaine (2.175) et risquent une amende de 450 euros, a indiqué la ministre, si elles ne la respectent pas. Et 876 ont été placées à l’isolement.

«On maîtrise la situation, après, c’est vrai, un petit moment d’alerte», a dit Mme Lenert. «On a engagé davantage de personnel et on a de nouveau la situation bien en main. Mais on ne peut pas exclure des goulots d’étranglement. Car en tout état de cause, il faut rapidement obtenir les résultats du test, établir un traçage rapide des contacts et effectuer une mise à l’isolement rapide. C’est une routine qui s’installe, mais il faut aller vite. S’il devait y avoir beaucoup d’infections avec des personnes ayant énormément de contacts, cela deviendrait difficile à gérer. Mais c’est très difficile de fixer une limite à partir de laquelle cela devient complexe à gérer. Dans ce cadre, une application de traçage ne pourrait pas remplacer le service dont nous disposons aujourd’hui. Le service actuellement en place sera renforcé, avec une nouvelle ligne en formation pour le moment. C’est un challenge pour nous.»

129 nouveaux cas ce mercredi soir

Mercredi soir, lors du traditionnel point sur la situation, le ministère de la Santé faisait état de 129 nouvelles infections, 113 résidents et 16 frontaliers, et aucun nouveau décès. 19.073 tests ont été effectués et quatre personnes de plus se trouvent en soins dans un hôpital, soit 54 au total. 1.214 infections sont actives.