ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Label Actions positives 2021

«Nous avons réussi à trouver l’équilibre parfait»



Karoline Schantl, Luc Wagner et Mirjana Pinjuh-Malesevic (WW + architektur + management Sàrl) lors de la dernière cérémonie Actions positives 2021. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Karoline Schantl, Luc Wagner et Mirjana Pinjuh-Malesevic (WW + architektur + management Sàrl) lors de la dernière cérémonie Actions positives 2021. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

La société WW+ architektur + management Sàrl (WW+) a été labellisée Actions positives 2021 et peut être fière d’être un exemple en matière d’égalité entre les femmes et les hommes au travail.

Pour Luc Wagner, associé et directeur du cabinet d’architectes WW+ à Esch-sur-Alzette, être une entreprise inclusive ne s’arrête pas à la question de l’inégalité entre les femmes et les hommes au travail. «C’est pouvoir donner la même chance à toutes les personnes, quelles que soient les différences, et cela ne s’arrête pas au fait d’être une femme ou un homme. Par exemple, une personne avec un handicap physique ne doit pas avoir de barrières au travail. Même si, en l’occurrence, il est vrai que nos bureaux ne sont pas adaptés aux personnes à mobilité réduite. Mais si le cas se présente, nous sommes des architectes et nous trouverons des solutions», souligne Luc Wagner.

Pour ce dernier, le label Actions positives devait être une formalité. «Quand nous avons fondé WW+ en 2003, nous n’avons jamais pensé à faire de différences entre les personnes. Ce qui était important, c’était les compétences techniques et les compétences pour intégrer et former les équipes au sein de l’entreprise», explique Luc Wagner. «À l’époque, le mari de Lydia Mutsch, alors ministre à l’initiative du label Actions positives, travaillait chez nous. Comme tout allait bien au sein de la société, nous nous sommes dit que cela valait la peine de se faire labelliser puisque cela comprend une analyse en profondeur de la société sur le sujet en question. De plus, c’était une bonne façon de voir si nos préoccupations et nos valeurs en tant que gérants et associés étaient complètement intégrées et partagées au sein de nos équipes», se souvient le directeur du cabinet d’architectes. «Après l’analyse, nous avons vu que tout n’était pas bien et nous avons mené des actions spécifiques», explique-t-il.

Le bénéfice de certaines décisions entrepreneuriales n’est pas toujours mesurable de façon claire et objective.

Luc Wagner,  directeur et associé,  WW + architektur + management Sàrl

Ses efforts ont porté ses fruits, notamment au niveau de l’écart salarial entre les femmes et les hommes à poste et à compétences égaux. «Suite à cette analyse, dans le cadre du label Actions positives, nous avons constaté une différence de 2,2% au niveau des salaires en faveur des hommes. Aujourd’hui, nous avons un écart de 1,8% en faveur des femmes», souligne Luc Wagner, conscient de la nécessité d’apporter une attention particulière à ce genre de paramètres pour qu’ils ne s’aggravent pas avec le temps. «C’est la même chose en ce qui concerne le harcèlement au travail. Pour moi, c’est une notion très grave. Mais parfois, le harcèlement peut se faire à un niveau beaucoup plus faible qu’on ne le pense et peser très lourd avec le temps si rien n’est fait», indique Luc Wagner.

Pour rendre plus inclusif le bureau d’architectes, des formations ont été faites, des missions et des descriptions de postes ont été clarifiées au sein de la société et la direction s’est montrée à l’écoute des collaborateurs en matière de harcèlement au travail en plus de nommer une personne de référence sur ce sujet spécifique, le tout en mettant en place des formats participatifs. «Aujourd’hui, au sein de la direction, nous sommes dix personnes, dont cinq femmes. Nous avons réussi à trouver l’équilibre parfait. Chose que nous n’avons pas réussie sur l’ensemble du bureau puisqu’actuellement, 67% des collaborateurs sont des femmes», souligne Luc Wagner, ravi de voir WW+ sur le bon chemin. «Finalement, c’était assez facile à faire et très bénéfique. Le bénéfice de certaines décisions entrepreneuriales n’est pas toujours mesurable de façon claire et objective», ajoute-t-il.

«Dans ce secteur du bâtiment, qui est parfois assez dur dans son langage et dans les rapports, nous avons pour philosophie de travailler en équipe avec des partenaires. Et je suis absolument persuadé que l’inclusion ainsi que l’égalité entre les femmes et les hommes sont des éléments extrêmement importants pour réussir ce travail en équipe au sein du bureau, mais également avec nos clients et les différents intervenants pour mener à bien des projets de qualité», termine Luc Wagner.