POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Visite d’État au Portugal

«Nous avons les mêmes points de vue»



Le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa ont été reçus au palais national de Belém, résidence officielle de Marcelo Rebelo de Sousa, président de la République du Portugal. (Photo: ©Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

Le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa ont été reçus au palais national de Belém, résidence officielle de Marcelo Rebelo de Sousa, président de la République du Portugal. (Photo: ©Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse ont été officiellement accueillis mercredi 11 mai à Lisbonne par le président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa. Honneurs militaires, discours officiels et visites incontournables ont marqué la première journée de la visite d’État.

Le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa  sont à Lisbonne pour une visite d’État, du 11 au 13 mai, sur invitation du président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa. Le couple grand-ducal est accompagné d’une délégation officielle comprenant notamment le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn  (LSAP), la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen  (DP), le ministre de l’Économie, de la Coopération et de l’Action humanitaire, Franz Fayot  (LSAP), ainsi que la ministre des Finances, Yuriko Backes  (DP).

Le programme est dense, différent pour chacun, selon ses priorités et références, mais l’idée générale est la même pour tous: renforcer les liens de coopération entre les deux pays. Cette année, et c’est une première, une délégation culturelle est du voyage, une initiative conjointe de Kultur lx, de la Ville de Lisbonne et de l’ambassade du Luxembourg à Lisbonne.

L’escorte d'honneur de la garde nationale républicaine à cheval a accompagné le couple grand-ducal vers le palais de Belém. (Photo: SIP/Jean-Christophe Verhaegen)

1 / 7

Le couple grand-ducal a assisté à la parade aux côtés de membres du gouvernement et du président du Portugal. (Photo: SIP/ Emmanuel Claude)

2 / 7

La réception au monastère des Hiéronymites. (Photo: Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

3 / 7

Marcelo Rebelo de Sousa, président de la République portugaise, a reçu le Grand-Duc avec les honneurs.  (Photo: SIP/Jean-Christophe Verhaegen)

4 / 7

António de Noronha Gamito, ambassadeur du Portugal à Luxembourg, a eu l’occasion de saluer le Grand-Duc. (Photo: SIP/Emmanuel Claude)

5 / 7

La signature du livre d’or en l’église Sainte-Marie au monastère des Hiéronymites. (Photo: Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

6 / 7

Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, et Francisco André, secrétaire d'État aux Affaires étrangères et à la Coopération de la République portugaise. (Photo: SIP/Emmanuel Claude)

7 / 7

À son arrivée sur le tarmac portugais le 10 mai, le couple grand-ducal a été accueilli par l’ambassadeur du Luxembourg à Lisbonne, Conrad Bruch, et par la cheffe du protocole de la présidence de la République portugaise, Clara Nunes dos Santos. António Gamito (ambassadeur du Portugal au Luxembourg) faisait également partie de la délégation portugaise.

La Grande-Duchesse et le Grand-Duc lors de leur arrivée sur le sol portugais. (Photo: Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

La Grande-Duchesse et le Grand-Duc lors de leur arrivée sur le sol portugais. (Photo: Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

Mercredi, une cérémonie d’accueil officielle présidée par Marcelo Rebelo de Sousa avec honneurs militaires s’est tenue au monastère des Hiéronymites, monument emblématique de l’histoire portugaise qui abrite notamment les tombes de Vasco de Gama et du poète Luís de Camões. Tous les corps d’armée y étaient représentés: terre, air, marine, ces derniers ayant également entonné l’hymne national portugais.

Le cortège officiel a ensuite rejoint le palais national de Belém, résidence officielle du président portugais, où il vit effectivement presque tous les jours depuis le début de la pandémie. S’est ensuivi un échange privé entre les délégations des deux pays, et entre les deux chefs d’État.

Cette visite se tient à un moment complexe dans la vie du monde. Elle est un signe de paix, d’amitié, d’espoir.
Marcelo Rebelo de Sousa

Marcelo Rebelo de Sousa,  président,  République du Portugal

Le président portugais s’est ensuite longuement exprimé sur les liens qui unissent les deux pays. «Merci aux Portugais du Luxembourg qui créent un Portugal spirituel, au-delà de nos frontières géographiques (…) Il est important que les Luxembourgeois et les Portugais comprennent qu’il s’agit d’une amitié entre deux peuples, deux pays, mais également entre deux chefs d’État. Nous avons les mêmes points de vue.» Il a également fait allusion à l’actualité géopolitique: «Cette visite se tient à un moment complexe dans la vie du monde. Elle est un signe de paix, d’amitié, d’espoir. Il y a de l’espérance au-delà de la guerre», avant de conclure son discours par quelques mots dans un français impeccable. Le Grand-Duc s’est alors exprimé à son tour, évoquant une certaine admiration «pour l’empathie dont vous aviez fait preuve à l’égard de la population portugaise du Luxembourg lors de votre précédente visite d’État (…)», mais aussi sa reconnaissance aux Portugais «pour leur apport à la construction économique du pays», avant de souligner «le changement impressionnant que je constate dans tous les domaines, en 12 ans».

Les visites se sont poursuivies dans l’après-midi à l’hôtel de ville de Lisbonne, en présence du maire Carlos Moedas. Puis, la délégation officielle a visité une partie de la vieille ville en tram. Le couple grand-ducal a ensuite été invité à dîner par Marcelo Rebelo de Sousa au palais national d’Ajuda, dernière résidence officielle royale au Portugal jusqu’à l’implantation de la République en 1910.