POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Patrimoine

Notre-Dame de Paris défigurée par un incendie



232761.png

L’image spectaculaire prise par un drone des services de police de la capitale française. (Photo: Twitter/Capture d'écran)

La cathédrale Notre-Dame de Paris a été victime lundi soir des flammes qui l’ont ravagée en grande partie. Un incendie qui a été maîtrisé tard dans la nuit. Les dégâts sont très importants.

Avec Thierry Raizer

Paris touchée en plein cœur. La France meurtrie. La cathédrale Notre-Dame de Paris a été véritablement défigurée lundi suite à un incendie qui s’est déclaré en début de soirée.

232762.png

Le placement des véhicules des pompiers et le déploiement de leurs grandes échelles ont été particulièrement difficiles en raison de la proximité de la Seine. (Photo: Ministère de l'Intérieur français)

Selon le porte-parole de Notre-Dame, l’incendie se serait déclaré aux alentours de 18h50 alors qu’un millier de personnes étaient présentes. Celles-ci ont pu être évacuées dans le calme et sans qu’il y ait de blessés.

Un peu avant 23 heures, les pompiers indiquaient que les deux tours pouvaient être sauvées et que ce qui restait de la structure allait être préservé.

La magnifique charpente, appelée «la forêt» du fait de l’entrelacs de ses poutres des 12 et 13e siècles, a quant à elle été entièrement et très rapidement dévorée par les flammes. Le feu n’a laissé aucun espoir aux pompiers en consommant à une vitesse effrayante ce bois très sec, vieux de presque 1.000 ans.

Symbole de cette soirée tragique, la flèche de la cathédrale – dont le sommet culmine à 96 mètres – s’est effondrée sur elle-même. Cette partie du monument datait de l’époque de Viollet-le-Duc. La semaine dernière, les 16 statues qui la décoraient avaient été enlevées pour être rénovées.

L’image de l’effondrement a fait le tour des télévisions mondiales, qui ont interrompu leurs programmes en raison de l’incendie. Une image également relayée sur les réseaux sociaux:

Les causes de l’incendie seront à déterminer, mais il aurait débuté au niveau de la charpente de la cathédrale. Une zone actuellement en travaux. De nombreux riverains et habitants de Paris ont assisté, impuissants, à cet horrible spectacle.

232759.jpg

De nombreux habitants ont veillé toute la soirée. (Photo: Julien Rappeneau)

De nombreux pompiers, 400 au total, ont été mobilisés pour tenter d’endiguer les flammes, sauver le chœur et les deux tours.

Cette soirée aurait dû être consacrée aux commentaires du discours d’Emmanuel Macron. Le président de la République française avait prévu d’intervenir à 20 heures à la télévision pour annoncer des mesures suite au grand débat organisé en France et en réponse au mouvement social des «gilets jaunes».

Une intervention que le président a annulée lorsqu’il a pris connaissance de l’incendie. Emmanuel Macron s’est rendu sur place dans la foulée, accompagné de son épouse, du Premier ministre et de plusieurs autres membres du gouvernement.

Des travaux importants en cours

Visitée chaque année par quelque 12 millions de visiteurs, classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, la cathédrale bénéficiait de travaux importants depuis un an pour préserver son lustre face aux assauts du temps et de la pollution.

Une des prochaines étapes devait justement permettre de rénover la flèche.

Réactions de solidarité

Emblématique de la capitale française, Notre-Dame de Paris la représente évidemment aux quatre coins du monde.

Parmi les multiples réactions sur les réseaux sociaux, les responsables politiques, chefs de gouvernement ou chefs d’État ont été nombreux à apporter leur soutien au peuple français.

 

Remarqué parmi les premiers tweets d’officiels, celui du président américain Donald Trump suggérait l’emploi de canadairs pour maîtriser l’incendie. 

 

La Sécurité civile lui a répondu:

L’année retenue pour la pose de la première pierre de la cathédrale est 1163, selon son site internet officiel. Joyau gothique, Notre-Dame de Paris est touchée par cet incendie au début de la Semaine sainte, très importante pour les chrétiens.

Mobilisation mondiale et appels aux dons

Vers 23h30, le président Macron s’est à nouveau rendu sur place et a pris la parole depuis le parvis de la cathédrale. Il a annoncé que «le pire a été évité» et que «cette cathédrale, nous la rebâtirons».

Les dégâts endurés par le bâtiment sont immenses et leur évaluation prendra sans doute de longues semaines. Si de nombreuses œuvres d’art et des reliques ont pu être sauvées – dont le manteau de saint Louis ou la couronne d’épines –, d’autres ont disparu à jamais. Les vitraux ont explosé sous l’effet de la chaleur et les orgues de la cathédrale, uniques au monde, ont sans doute disparu aussi.

Emmanuel Macron a d’ores et déjà annoncé qu’une souscription nationale serait lancée. Tandis que des collectes étaient de suite organisées sur des sites internet collaboratifs. La société Artemis du groupe Pinault débloquera rapidement pour sa part 100 millions d’euros, tandis que des associations américaines d’amis du patrimoine français ont déjà lancé un appel aux dons.

Selon l’historien Odon Vallet, le chantier pourrait durer plusieurs dizaines d’années. Et le montant se chiffrera en milliards d’euros.