POLITIQUE & INSTITUTIONS

1Com

Zulu blanc: essai transformé



2mz2dqhulth6nujv9pddx60tldyyk38u4rugykjozik.jpg

Le groupe 1Com avait ouvert en avril 40% du capital du Zulu blanc au grand public. (Photo: DR)

Le Zulu blanc, premier bar tribal du pays, a été inauguré sur les rives de Clausen ce jeudi. Après l’ouverture de son capital au public en avril, il compte aujourd’hui quelque 150 actionnaires propriétaires. L’initiative du groupe 1Com était une première dans le genre.

De nombreux invités se sont pressés jeudi soir au Zulu blanc, un bar implanté sur les rives de Clausen, pour l’ouverture officielle de ce nouvel établissement.

Parmi eux, les 150 actionnaires propriétaires de ce premier bar tribal du pays qu’avait invité le groupe 1Com, à l’initiative de cette nouvelle enseigne des bords de la Pétrusse.

En avril dernier, le groupe avait décidé d’ouvrir au public 40% du capital du Zulu blanc au public, mettant en vente 4.000 des 10.000 parts de l’établissement, à un prix de 37,50 euros l’unité.

«Nous avions volontairement limité le nombre de parts proposées – 3 au minimum et 134 au maximum – pour créer un système viral, notamment d’un point de vue marketing, avec le plus grand nombre d’actionnaires possibles», explique Steve Darné, l’un des manitous de 1Com.

Exporter le concept à l’étranger

Aujourd’hui, il se félicite de cette initiative et de la vente de 3.000 actions. «Des dossiers de candidature sont encore en cours, de sorte que l’objectif des 4.000 actions, pour 200 actionnaires au total, sera bientôt atteint», affirme-t-il.

«Si ces actionnaires travaillent bien dans le cadre de la promotion du Zulu blanc et si ce dernier fonctionne bien, on pourra alors parler de succès», poursuit Steve Darne, soulignant qu’aucune initiative du genre n’avait encore été menée au Luxembourg.

Et si ce succès se confirme, Steve Darné n’exclut pas d’exporter le concept à l’étranger, «à Paris ou à New York» avec l’assentiment des actionnaires du Zulu blanc.

Au Luxembourg, il dit travailler actuellement sur d’autres dossiers, dans le domaine de l’entertainment. «Il y aura du nouveau à la rentrée 2016», promet-il, sans toutefois vouloir en dire davantage.