COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Management

#2019wishesforluxembourg

Vos souhaits pour le Luxembourg en 2019



v_bechet.jpg

Vincent Bechet (Inowai): «Je souhaite que ce grand petit pays reste aussi brillant qu’il l’a déjà été et 2019 sera encore un très très bon cru! Ma résolution personnelle: être heureux!» (Photo: Maison Moderne)

Que souhaitez-vous pour le Luxembourg en 2019 et quelles sont vos résolutions? Paperjam a posé ces questions à quelques invités du Paperjam Top 100, qui a eu lieu le 19 décembre dernier à la Rockhal. Réponses en selfies.

Difficile d’y échapper. Qui dit fin d’année, dit résolutions. Synonymes de nouveau départ, ces promesses faites à soi-même sont souvent éphémères mais nous motivent quelques heures, quelques jours, voire quelques mois. À l’occasion du Paperjam Top 100, nous avons demandé à quelques-uns des invités de nous faire part de leurs résolutions pour 2019, mais aussi ce qu’ils souhaitent pour le Luxembourg pour cette nouvelle année. Des souhaits qui, nous l’espérons, deviendront réalité!

Et vous, quels sont vos vœux pour le Luxembourg en 2019? N’hésitez pas à les partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #2019wishesforluxembourg

Jerry Wagner (Apothecary)

«Je viens de me lancer dans une nouvelle aventure, donc j’aimerais la réussir le mieux possible et la faire grandir. J’aimerais aussi être là pour ma famille, la voir grandir et être toujours là quand elle aura besoin de moi.»

Sven Clement (Piratepartei)

«Je souhaiterais qu’on avance davantage sur les dossiers de digitalisation et surtout sur la cohérence sociale en ce qui concerne la digitalisation. Qu’on ne laisse personne derrière, mais que tout le monde avance vers le futur. Mes résolutions personnelles sont les mêmes que l’année dernière: faire plus de sport et être plus disponible pour ma famille. Malheureusement, je pense que j’aurai le même résultat que l’année dernière: c’est de les rater à 100%! Mais il y a de l’espoir, on peut toujours essayer de faire mieux.»

Vania Henry (Seqvoia)

«Pour le Luxembourg, j’aimerais continuer à promouvoir ce pays extraordinaire qui est encore trop souvent méconnu ou connu pour les mauvaises raisons. Pour ma part et ça n’étonnera personne, je veux continuer à promouvoir l’équilibre entre les hommes et les femmes dans la vie économique, au Luxembourg mais aussi au-delà des frontières.»

Nicolas Henckes (CLC) et Jean-Jacques Rommes (UEL)

Nicolas Henckes (au centre à gauche): «Mon souhait pour le Luxembourg est d’améliorer la compétitivité des entreprises. Et pour moi, perdre du poids!»

Jean-Jacques Rommes (au centre, à droite): «Je souhaite au Luxembourg d’être à l’intérieur ce pour quoi il se vend à l’extérieur et m’engager dans ce sens. À titre personnel, j’aimerais faire plus de sport, moins d’alcool. Je ne fume pas, c’est déjà ça!» 

Gisèle Lippolis (Eaglestone)

Gisèle Lippolis (à droite): «Sans aucun doute c’est d’utiliser davantage des transports en commun qu’il y a à Luxembourg. Parce que la circulation devient incroyable, tous les jours il y a autre chose! Alors qu’on habite à Luxembourg, on met une heure pour arriver sur son lieu de travail, je trouve ça dommage. Je préfère pouvoir utiliser les transports en commun et pouvoir faire d’autres choses en même temps. En 2019, j’aimerais faire un second marathon en septembre ou en octobre!»