ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Sommet technologique à Las Vegas

Voici les 16 start-up qui partiront au CES 2019



img_2234.jpg

Les 16 start-up sélectionnées étaient réunies lundi soir dans les locaux de Silversquare, à Luxembourg-ville. (Photo: DR)

Luxfactory a annoncé lundi le nom des 16 start-up sélectionnées pour représenter le Grand-Duché lors de l’édition 2019 du CES à Las Vegas. Chacune disposera d’un stand au sein d’un pavillon aux couleurs du pays.

Elles étaient huit en début d’année à participer pour la première fois au CES de Las Vegas en tant que porte-drapeau de l’écosystème start-up du Luxembourg. Elles seront 16 pour l’édition 2019 du plus grand événement international consacré aux nouvelles technologies et à l’innovation. Il se déroulera entre le 8 et le 11 janvier 2019.

Dans les locaux de l’espace de coworking Silversquare, à deux pas de la gare de Luxembourg-ville, Luxfactory, anciennement European American Enterprise Council (EAEC), a présenté lundi soir le nom des heureuses gagnantes. Le choix a été difficile, puisque plus de 100 dossiers ont été reçus.

«Pour avoir une idée de la grandeur de l’événement, sur les 900 start-up présentes, il y en a environ 300 qui viennent des États-Unis, 300 de France et 300 du reste du monde», a confié à Paperjam Jérôme Grandidier, le président de Luxfactory. «16 start-up luxembourgeoises sur 300, c’est plutôt une belle représentation.»

170.000 potentiels investisseurs ou clients

Comme pour l’édition 2018, le Luxembourg Village sera situé au sein du pavillon Eureka, celui que le CES dédie exclusivement aux start-up. Il s’étendra sur une surface de 100m2, plus grande que celle de la Belgique ou du Japon.

Le CES rassemble chaque année des milliers d’exposants, mais aussi et surtout des dizaines de milliers d’investisseurs et autres visiteurs professionnels. Rien que pour le pavillon Eureka, on en attend 170.000.

Et les start-up sélectionnées sont…

Certaines des start-up annoncées lundi soir sont déjà bien connues – deux d’entre elles étaient même déjà à Las Vegas en début d’année – et d’autres beaucoup moins. Toutes sont basées au Luxembourg, à l'exception de trois d'entre elles (Atis Network, Art Design Painting et Crowdaa), qui ont toutefois des liens directs avec l’écosystème locale.

Voici le nom des heureuses élues:

Atis Network – Réseau social professionnel qui permet aux indépendants et aux PME de trouver des partenaires et des clients. La start-up est basée à Libramont.

Art Design Painting – Basée à Paris, la start-up crée des tableaux digitaux qui embarquent les dernières technologies comme la réalité augmentée, la vision 3D et la traçabilité des œuvres via la technologie blockchain. 

BIM-Y – Sa technologie permet aux bâtiments existants ou en cours de construction d’accéder à l’ère du BIM, étape par étape et sans investissements importants.

CarVroom – Plate-forme communautaire d’échange de véhicules entre particuliers.

ClearImage – Sa technologie combine un traitement d’image avec un filtre d’apprentissage automatique qui évalue la qualité de la segmentation des images. Les images mal segmentées sont automatiquement envoyées pour révision à des opérateurs humains formés.

CoinPlus – Déjà présente à l’édition 2018 du CES, elle dévoilera en 2019 sa Solo Card, qui permet à chacun d’avoir un compte crypto sous forme de carte de crédit sécurisée, bon marché et facilement utilisable pour les opérations quotidiennes.

Crowdaa – Basée aux États-Unis, la start-up a développé «a label in your pocket» qui permet aux artistes de manager et de communiquer avec leurs fans.

Koosmik – Au travers d’applications mobiles, Koosmik fournit un accès gratuit à un ensemble de services financiers aux particuliers et aux professionnels, notamment dans les marchés en développement.

LuxAI – Start-up innovante spécialisée dans les solutions robotiques disruptives pour l’éducation, la santé et le divertissement. LuxAI est une spin-off de l’Université du Luxembourg spécialisée dans la robotique socialement assistée.

Motion-S – Déjà présente au CES 2018, cette start-up offre une solution de données embarquées qui assure le profilage des conducteurs et la prévention du risque sur les routes.

MuDesign – Récompensée lors du concours Pitch Your Startup au printemps, elle développe des objets connectés inspirés de l’emotive tech, à l’image de Ulo, une caméra vidéo connectée qui adopte l’apparence d’une petite chouette.

MySardines – Il s’agit d’une toute jeune start-up luxembourgeoise qui lancera en janvier 2019 sa cryptomonnaie, le «sardine coin», pour permettre aux collectionneurs de sardines millésimées de participer à la disruption de ce marché... peu connu.

Scrybto – Elle est spécialisée dans la certification numérique, la traçabilité et les plates-formes d’échange de produits digitaux et manufacturés de valeur.

Skeeled – La start-up a développé une technologie qui accompagne les candidats tout au long du processus de recrutement. Elle leur permet de passer un test de personnalité et enregistre un entretien vidéo dès que leur emploi du temps le leur permet.

SYD.cloud – Plate-forme qui gère la gestion des transactions commerciales ainsi que la gestion documentaire en protégeant les données confidentielles.

Yatta Development – Développeur de l’outil utilisé par la start-up Syment, une plate-forme qui se place autour des logiciels de syndic et offre des fonctionnalités à destination des occupants de résidences ou d’un ensemble de résidences.