POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Législatives 2018

Viviane Loschetter va quitter la vie politique



citymag_foyerscolaire.jpg

«Il faut savoir s’arrêter au bon moment», a expliqué Viviane Loschetter pour justifier sa décision. (Photo: David Laurent / Wide / Archives)

La chef de fraction des Verts a annoncé qu’elle ne se présentera pas aux élections législatives d’octobre et se retirera de la scène politique cet automne. Elle était impliquée dans les affaires publiques depuis 1999 pour le parti Déi Gréng.

L’une des figures féminines les plus actives de la vie politique luxembourgeoise a décidé de mettre fin à sa carrière politique. À 58 ans, Viviane Loschetter, pédagogue sociale de formation, a décidé de ne pas se représenter lors des prochaines élections législatives, qui se tiendront en octobre.

«Il faut savoir s’arrêter au bon moment», a-t-elle expliqué au Wort, avant d’indiquer que la politique «ne doit pas devenir un métier, mais rester un engagement». Elle se consacrera à son engagement associatif, notamment pour l’insertion des enfants de réfugiés, et à sa famille.

Déjà absente des communales

Membre du parti écologiste depuis 1998, elle a été élue une première fois en tant que conseillère à la Ville de Luxembourg en 2000. Elle entrera quatre ans plus tard à la Chambre des députés, puis sera promue échevine de la Ville en 2005, où elle s’occupera notamment de l’action sociale, de l’aide à la jeunesse et aux personnes âgées, ainsi que de la politique de logement et de l’environnement.

Réélue au Parlement en 2009, puis en 2013, où elle avait obtenu plus de 8.500 voix, elle est devenue la présidente du groupe politique Déi Gréng à la Chambre. Viviane Loschetter avait déjà mis un frein à sa carrière politique en renonçant à se présenter aux communales de 2017.