POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Travaux CFL à Bettembourg

Vers un temps de trajet record depuis la France



train_cfl_mm.jpeg

Les frontaliers lorrains comme les habitants du Sud devront prendre leur mal en patience durant une semaine. (Photo: Étienne Delorme / archives)

Les frontaliers français pâtiront le plus de la fermeture du tronçon ferroviaire entre Bettembourg et Luxembourg du 10 au 18 février.

Les CFL ont dévoilé mercredi les grandes lignes du dispositif de substitution qui sera mis en place afin d’acheminer les usagers des lignes 60 (Rodange-Esch-Luxembourg) et 90 (Bettembourg-Luxembourg) durant l’interruption totale du trafic entre Bettembourg et Luxembourg en raison des travaux au long cours d’aménagement d’une nouvelle voie.

Des bus assureront ainsi le trajet entre Bettembourg et Luxembourg, via Berchem ou en ligne directe, ainsi que depuis Esch-sur-Alzette et depuis Thionville. Si les CFL promettent un départ toutes les 5 minutes en heures de pointe, le trajet devrait toutefois prendre beaucoup plus de temps puisque ces bus rejoindront le trafic autoroutier qui sera déjà fort probablement gonflé par les usagers prenant leur véhicule personnel.

La SNCF a livré jeudi davantage de détails concernant les TER circulant sur le tronçon Metz-Bettembourg, qui seront eux aussi impactés. 100% des TER entre Metz et Thionville seront maintenus, mais seuls 80% des TER empruntant habituellement le tronçon Metz-Thionville-Luxembourg circuleront jusque Bettembourg. Une mesure prise afin d’éviter l’engorgement de la gare de Bettembourg, d’autant que les TER devront y opérer un demi-tour pour repartir vers la France.

Deux heures pour relier Metz à Luxembourg

Les frontaliers qui montent quotidiennement à bord d’un TER depuis les gares de Metz-Nord, Woippy, Maizières-lès-Metz, Hagondange et Uckange devront s’attendre à trouver moins de trains s’arrêtant dans ces gares.

Restent les trains spéciaux affrétés à Metz et à Thionville afin de rejoindre Luxembourg par l’ouest. D’après les informations fournies par la SNCF, les deux allers-retours quotidiens reliant Thionville à Luxembourg via Esch-sur-Alzette et Pétange seront assurés par des rames doubles estampillées CFL. Tandis que les deux allers-retours reliant Metz à Luxembourg via Longwy (avec arrêt à Hagondange et Uckange, sans arrêt à Longwy) se feront à bord de rames doubles à deux niveaux SNCF d’une capacité de 720 places. Les usagers prenant les trains spéciaux au départ de Metz devront compter un temps de trajet de 2h, contre 1h pour ceux partant de Thionville.

D’autres précisions interviendront ce vendredi avec la publication d’un livret complet par les CFL. L’opérateur luxembourgeois et la SNCF ont travaillé ensemble sur la communication du dispositif de substitution relayé depuis mercredi sur les réseaux sociaux et sur les sites internet des deux transporteurs.

Schéma synthétique du dispositif de substitution prévu par les CFL