ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Biotechnologies

Venture Lounge: Théracule en argent



Jean-Luc Henrioul (Root Lines Technology) et Alexander Crawford (Théracule) ont été récompensés pour ces 1er awards. (Photo: Greta Schäfer/CatCap)

Jean-Luc Henrioul (Root Lines Technology) et Alexander Crawford (Théracule) ont été récompensés pour ces 1er awards. (Photo: Greta Schäfer/CatCap)

La start-up luxembourgeoise a reçu le 2e prix des awards organisés jeudi dernier à Luxembourg.

La première édition du «Venture Lounge» dédié aux biotechnologies, et organisé jeudi dernier à Luxembourg, a tenu toutes ses promesses.

Un total de 65 participants a été enregistré, en provenance du Benelux, de France, d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche. Parmi eux: une quinzaine de d’investisseurs institutionnels, représentant des fonds de private equity et des family offices, mais aussi des top managers de groupes pharmaceutiques internationaux.

Ils ont tous eu l’occasion de rencontrer les initiateurs et dirigeants de huit start-ups innovantes qui ont disposé, chacune, de 15 minutes pour se présenter. À l’issue de cette journée, qui s’est déroulée dans les locaux de BGL BNP Paribas avenue Monterey, la meilleure de ces entreprises a été récompensée. Il s’agit de la société française Root Lines Technology, basée à Amiens, et qui a développé RhizoProt, une plateforme de production et de développement de biomolécules à haute valeur ajoutée et complexes.

Rendez-vous en 2014

Consolation pour le Luxembourg: l’une des deux entreprises «nationales», la spin-off luxembourgeoise Théracule a été primée. La société, spécialisée dans la recherche et le développement de nouveaux produits pharmaceutiques pour le traitement des maladies humaines, issue du Luxembourg Center for Systems Biomedicine de l’Université du Luxembourg, est en effet arrivée en deuxième position.

«Tout s’est tellement bien passé que nous avons d'ores et déjà décidé de répéter l'exercice l'année prochaine», a indiqué Patrizia Luchetta, qui dirige la branche «Nouvelles technologies» de la DG 7 (Recherche, propriété intellectuelle et nouvelles technologies) du ministère de l’Économie et du Commerce extérieur, qui a encadré ce projet initié par Tenzing Partners et CatCap.