ENTREPRISES & STRATÉGIES
SERVICES & CONSEILS

Benji Kontz (Adal)

«Ventes en hausse globale» pour l’Autofestival



porsche-normal.jpg

De nombreux visiteurs se sont déplacés encore une fois dans les concessions tout au long de l’Autofestival, principalement lors de ses deux week-ends. (Photo: Porsche Luxembourg)

Le président de l’Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (Adal) tire un premier bilan positif de la 54e édition de l’Autofestival, qui prend fin ce lundi.

«Des échos positifs.» C’est en ces termes que Benji Kontz, président de l’Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (Adal), a évoqué ce lundi les premiers enseignements de l’édition 2018 de l’Autofestival, qui se clôturera ce lundi soir.

«De manière générale, cela s’est bien passé», a-t-il ajouté, mettant en avant «des ventes en hausse globale, qui ont même été spectaculaires pour certains».

Par rapport à l’an dernier, lors d’une édition où un certain cafouillage avait été observé en termes de motorisations proposées – sur leurs avantages ou leurs désavantages –, le consommateur «semblait cette fois mieux informé», affirme Benji Kontz.

La part du diesel toujours en recul

Ce qui fut le cas également des commerciaux de très nombreuses concessions, entre-temps formés sur ce thème par l’intermédiaire de la House of Automobile, et qui ont dès lors pu mieux guider les éventuels indécis dans leurs achats.

Au niveau des motorisations, toujours, le président de l’Adal évoque «une part de marché du diesel dont la baisse se poursuit» et un retour vers l’équilibre entre ce même diesel et l’essence, qui devrait se confirmer dans les prochains mois, «quand les commandes passées lors de cet Autofestival auront été livrées».

Par contre, Benji Kontz dit ne pas avoir encore de retour sur les commandes de véhicules utilisant des motorisations alternatives, mais prédit toutefois, réforme fiscale aidant, que la part de marché des voitures hybrides devrait continuer à progresser tout au long de cette année.