ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Services

Valoriser l’intérim pour les métiers de l’Horesca



Eddy Baillif (Adecco): «Aujourd’hui, de moins en moins de gens s’orientent vers les métiers de la restauration» (Photo: Julien Becker/archives)

Eddy Baillif (Adecco): «Aujourd’hui, de moins en moins de gens s’orientent vers les métiers de la restauration» (Photo: Julien Becker/archives)

Les 27 et 28 septembre au Domaine Thermal de Mondorf se tiendront le deuxième concours européen des chefs intérimaires et une journée de l’emploi dédiée aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie.

 

Selon Adecco et le réseau EURES de la Commission européenne, qui promeut l’emploi et la mobilité à travers l’Europe, le secteur Horesca (Hôtellerie, restauration, cafetiers…) peine au quotidien à trouver des intérimaires pour répondre à ses besoins.

C’est la raison pour laquelle les deux structures, en collaboration avec l’Adem, proposeront deux événements les 27 et 28 septembre prochains au Domaine Thermal de Mondorf-les-Bains.

Le lundi 27 septembre se tiendra la deuxième finale européenne des chefs intérimaires d’Adecco. Le lendemain, dans le cadre de la journée européenne de l’emploi, une bourse de l’emploi à caractère transfrontalier et spécialisée dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration prendra place dans l’établissement de la cité thermale. 

«Aujourd’hui, de moins en moins de gens s’orientent vers les métiers de la restauration, explique Eddy Baillif, responsable au niveau d’Adecco Hospitality Luxembourg. En cause, des horaires difficiles, coupés, en soirée et les week-ends, des salaires peu élevés et des exigences souvent dures à supporter. Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration souffrent d’une mauvaise image.

A travers notre concours, nous voulons changer cela et valoriser les qualités et le savoir-faire des cuisiniers intérimaires.» Cinq candidats issus de sélections nationales en Italie, France, Belgique, Espagne et au Luxembourg s’affronteront durant 2h30 devant un jury prestigieux.

Un moyen d’acquérir de l’expérience

Le secteur, en effet, offre des perspectives intéressantes pour les demandeurs d’emploi motivés. «Sur le Luxembourg, au quotidien, nous avons 20 à 30 postes à pourvoir en vue d’une embauche, poursuit Eddy Baillif. Nous travaillons par ailleurs avec une réserve d’au moins 300 intérimaires. L’intérim est un bon moyen de se forger une expérience.»

Ces deux événements veulent attirer l’attention des personnes présentes sur le marché de l’emploi sur les nombreuses possibilités et métiers que proposent les entreprises du secteur à travers l’Europe, même en tant qu’intérimaires. Il est en effet possible, par ce biais, de multiplier les expériences. Certains parviennent à faire carrière en tant qu’intérimaires et ne verraient pas leur métier autrement.

«Lors de la journée européenne de l’emploi, quarante groupes et entreprises de l’hôtellerie-restauration venus de toute l’Europe seront présents avec de très nombreuses offres d’emploi couvrant l’ensemble des professions dans ce domaine d’activité», a expliqué Eric Barthelemy, conseiller EURES, lors de la présentation de la manifestation. Le réseau met en évidence une vingtaine de postes différents, du barman au directeur d’hôtel en passant par l’hôtesse d’accueil, la femme de chambre, le bagagiste ou encore le cuistot.

«La journée de l’emploi, le 28 septembre, se veut donc un moment de rencontre entre les employeurs et les candidats, poursuit-il. Les candidats pourront se rendre compte qu’il est possible de s’épanouir dans ces métiers et que les employeurs, face aux exigences actuelles des candidats, s’adaptent. En proposant des horaires sans coupures, en trouvant des solutions pour répondre aux difficultés rencontrées dans ces métiers.»

Dans les objectifs affichés de cette journée, les organisateurs espèrent que, sur les nombreux candidats conviés, au moins une centaine va trouver un job dans les trois mois.