ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Elevator Pitch

Univize, d’étudiants à étudiants



De gauche à droite: Kenan Muhovic et Felix Hemmerling. (Photo: Matic Zorman / archives)

De gauche à droite: Kenan Muhovic et Felix Hemmerling. (Photo: Matic Zorman / archives)

Rien qu’en Chine, ils sont 600.000 par an à choisir l’Europe pour étudier. Alors que les établissements d’enseignement supérieur mènent chaque année des campagnes de communication pour attirer des étudiants, Univize mise sur le retour d’expérience.

La start-up a développé une application qui met en lien des étudiants d’une soixantaine d’universités européennes, principalement britanniques et irlandaises, avec de jeunes Asiatiques qui aimeraient venir étudier sur le Vieux Continent. L’idée est d’offrir un retour honnête et indépendant sur les cours et l’ambiance des différents centres universitaires. «Les futurs étudiants que nous visons ont beaucoup d’argent. Ils font généralement appel à des agences spécialisées, mais celles-ci sont parfois de mèche avec certains établissements, et plusieurs scandales ont déjà éclaté à ce sujet», explique Felix Hemmerling, l’un des deux cofondateurs de la start-up. Moyennant une somme de 35 à 70 livres (40 à 80 euros), Univize leur propose donc de téléphoner à un étudiant de l’université de leur choix. Celui-ci est soigneusement sélectionné en amont et il est rémunéré par la start-up.

En bref:

  • Start-up: Univize
  • Création: Mai 2017
  • Localisation: Lux Future Lab
  • Capital social: 10.000 euros
  • Fondateurs: Felix Hemmerling et Kenan Muhovic
  • Levée(s) de fonds: 10.000 euros
  • Chiffre d’affaires: Aucun en 2017
  • Employés: 2
  • Objectifs de croissance: 5.000 appels payés cette année, 350.000 euros de chiffre d’affaires, 500.000 euros de levée de fonds et 8 employés à la mi-2019