POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Tour operators

Une situation moins déséquilibrée



LuxairTours assure plus de 4.600 vols et est le TO choisi par près de 600.000 voyageurs l’an passé. (Photo: Sven Becker)

LuxairTours assure plus de 4.600 vols et est le TO choisi par près de 600.000 voyageurs l’an passé. (Photo: Sven Becker)

La future réglementation en faveur des consommateurs de voyages en ligne est vue comme une opportunité par le TO du groupe Luxair. LuxairTours, face à la concurrence des opérateurs online, parlera d’égal à égal.

Opérateur majeur sur le marché luxembourgeois et frontalier, LuxairTours se prépare à sortir d’une année 2015 où le contexte international n’a pas servi l’activité de voyages à forfait réservés – ou annulés – par les vacanciers. Dans son rapport d’activités 2014, LuxairTours constatait un recul de 1,4% du nombre de voyages forfaitaires par rapport à 2013. À l’époque, cette baisse s’expliquait principalement par l’arrêt des vols à destination du Cap-Vert l’été et de Bodrum, l’arrêt des vols au départ de Vatry en France et au recul des ventes pour les destinations égyptiennes… depuis lors, encore davantage mises à mal, en plus d’une Tunisie qui bat de l’aile, pour des raisons similaires de contexte international.

Là-dessus, une nouvelle donne se prépare pour le secteur. Les changements réglementaires européens présagent des mesures à prendre par les tour-opérateurs, singulièrement les spécialistes du booking en ligne: gestion du risque, assurances spéciales, provisions en cas de dommages, devraient faire partie du paysage à terme.

LuxairTours s’en féliciterait plutôt. «Pour nous, explique le porte-parole du groupe, la nouvelle législation européenne aura pour effet, le moment venu, de créer une situation moins déséquilibrée par rapport aux agences de voyages en ligne, qui devront elles aussi à l’avenir assumer leur responsabilité à l’égard du consommateur en cas de problème sur place, de garantie financière, etc.» LuxairTours voit dans ce règlement «une opportunité, en ce qu’il va introduire de nouvelles contraintes pour nos concurrents en ligne, en les soumettant à celles qui valent déjà aujourd’hui pour nous». L’opérateur luxembourgeois de référence sera donc dans le fameux «level playing field» où les concurrents peuvent se regarder dans les yeux.

En effet, la filiale du groupe Luxair considère que «l’avènement des agences de voyages en ligne a créé une situation dans laquelle les tour-opérateurs comme LuxairTours sont de fait désavantagés, étant soumis par la réglementation à des contraintes à l’égard du consommateur auxquelles échappent largement jusqu’ici ces agences en ligne».

Pour autant, LuxairTours ne considère pas que son activité actuelle de vente de forfaits en ligne se verra menacée. «Sauf rares exceptions, le client en ligne a absolument le même produit qu’en agence, avec les mêmes garanties et conditions», explique encore le porte-parole de la compagnie.

La préparation suivra le calendrier, nul n’ignorant dans le secteur que, concernant l’entrée en vigueur de la réglementation, les États auront un délai de 24 mois à partir de la publication du texte (qui n’est pas encore intervenue) pour transposer ces règles en droit national. LuxairTours se dit déjà prêt. «Ce règlement nous concernera dans un futur proche dès lors que nous vendrons des ‘X-Packages’ générés de manière dynamique», souligne notamment le TO, où l’on précise d’emblée: «Dans tous les cas de figure, nous respecterons bien entendu scrupuleusement la réglementation et continuerons de considérer le respect des intérêts de nos clients comme une priorité.»

En 2014, l’année avait été de consolidation pour LuxairTours avec une légère augmentation des capacités (+2%) et une stabilité relative du nombre de voyageurs (-0,4%). Le tour-opérateur avait cependant bien amélioré sa rentabilité grâce à une augmentation de ses recettes unitaires et à une intensification de son activité charter. Celle-ci avait alors connu une nouvelle progression (+22% en 2014) après une croissance déjà impressionnante en 2013 (+49%).

En 2014, LuxairTours avait assuré la commercialisation de 4.679 vols, et 591.362 passagers avaient choisi LuxairTours pour leurs vacances (voyages forfaitaires ou vols secs). Au final, le TO affichait un chiffre d’affaires à 242 millions d’euros (+1,5%) et améliorait au passage sa rentabilité de 7%. C’est dire si l’activité, tellement sensible aux fluctuations du monde, suivra les pérégrinations de concurrence au plus près.