POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Travaux CFL à Bettembourg

Une semaine de galère en perspective



bettembourg_train_wikimedia_commons.jpg

Les frontaliers lorrains, comme les habitants du sud, devront emprunter des bus ou trains de substitution durant la fermeture de la ligne Bettembourg-Luxembourg à la circulation. (Photo: Wikimedia commons)

Les CFL lèvent le voile sur le dispositif de substitution qui sera mis en place entre le 10 et le 18 février lorsque le trafic sera totalement interrompu entre Bettembourg et Luxembourg.

L’annonce avait fait frémir les milliers d’usagers de la ligne ferroviaire entre Bettembourg et Luxembourg – dont 10.000 frontaliers lorrains – en octobre dernier. Le trafic sera totalement interrompu entre le samedi 10 février et le dimanche 18 février en raison de travaux sur ce tronçon dans le cadre de la mise en service de la nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg-Bettembourg et de son raccordement au réseau actuel.

Les CFL ont dévoilé mercredi le principe du dispositif qui sera mis en place pour acheminer les usagers vers Luxembourg.

1er axe de ce dispositif: un service de bus de substitution qui se décline en quatre lignes. La 1re reliera Bettembourg à Luxembourg du lundi au vendredi entre 6h et 9h30 puis entre 16h et 20h, à raison d’un départ toutes les cinq minutes. Hors heures de pointe et le week-end, ces bus suivront les horaires de train habituels.

La 2e ligne de bus assurera le trajet Bettembourg-Berchem-Luxembourg, selon les horaires de train habituels, du lundi au dimanche.

La 3e ligne de bus partira de Thionville pour rejoindre Luxembourg. Elle fonctionnera uniquement en semaine et durant les heures de pointe (6h-9h et 16h-20h), à raison d’un départ toutes les cinq minutes.

La 4e et dernière ligne de bus circulera entre Esch-sur-Alzette et Luxembourg, du lundi au vendredi et seulement pendant les heures de pointe (6h-10h et 16h-20h), à raison d’un départ toutes les cinq minutes.

À noter donc qu’aucune ligne de bus ne permettra de rejoindre Howald. Les habitués de la nouvelle gare devront donc prendre leurs dispositions depuis la gare routière de Luxembourg, comme avant le 10 décembre.

Deux trains spéciaux via Esch-sur-Alzette et Longwy

2e axe du dispositif de substitution: un service de trains spéciaux contournant Bettembourg par l’ouest.

Deux trains spéciaux seront mis en place entre Thionville et Luxembourg via Hettange-Grande, Esch-sur-Alzette et Belval-Université. Ils passeront par Rodange sans toutefois s’y arrêter. Ils circuleront du lundi au vendredi durant les heures de pointe à raison de deux trains le matin et deux le soir.

Deux autres trains seront affrétés entre Metz et Luxembourg via Hagondange et Uckange. Ils contourneront Bettembourg en passant par Longwy, Pétange et Rodange, sans s’y arrêter. Ils circuleront du lundi au vendredi durant les heures de pointe à raison de deux trains le matin et deux le soir.

Schéma synthétique du dispositif de substitution prévu par les CFL

Les CFL n’indiquent cependant pas quelle durée il faut compter pour chacun de ces trajets, prévenant simplement qu’il faudra «prévoir plus de temps pour atteindre votre destination».

À noter que les lignes RGTR (194-195-196-197-200-202-207-300-301 et 323) peuvent également être empruntées selon le trajet désiré.

Et ce n’est qu’un avant-goût des perturbations qui attendent les usagers du rail en 2018. La voie ferrée entre Luxembourg et Bettembourg sera également fermée du 14 juillet au 24 août, ainsi que durant les week-ends des 21 et 22 avril, des 10 et 11 novembre et des 17 et 18 novembre. La circulation sera limitée à une seule voie les week-ends des 2 et 3 juin, des 9 et 10 juin, des 16 et 17 juin, des 23 et 24 juin, des 30 juin et 1er juillet et des 7 et 8 juillet. Enfin, le week-end des 3 et 4 mars, la circulation des trains sera cette fois suspendue entre la gare de Bettembourg et celle de Thionville, en France.