POLITIQUE & INSTITUTIONS

Réorganisation

Une quinzaine de doublons menacés



bsi.jpeg

Au Luxembourg, BSI pourrait se séparer d'une quinzaine de collaborateurs sur un total de 50 salariés. (Photo: DR)

Après sa fusion avec le groupe EFG, la banque suisse BSI procède à une réduction de son personnel dans plusieurs de ses centres opérationnels. À Luxembourg, ils sont une quinzaine à être menacés.

La reprise de la banque suisse BSI par le groupe EFG ne sera pas sans conséquences au niveau du personnel du groupe fusionné, comme l’avait laissé entendre son CEO, Joachim Strähle.

En mars dernier déjà, lors de l’annonce de cette fusion finalement conclue en novembre, il avait indiqué que la nouvelle entité entendait supprimer des postes en doublons dans plusieurs centres opérationnels à Zurich, Genève, Monaco, Hong Kong, Singapour et aux Bahamas.

Mais également au Luxembourg où, semble-t-il, les grandes manœuvres viennent de débuter.

C’est ce qu’a indiqué ce mercredi l’Association luxembourgeoise des employés de banque et assurance (Aleba) à nos confrères du Wort, évoquant 15 postes de travail menacés, sur un total de 50.

La direction de BSI Luxembourg devrait rencontrer d’ici la fin de la semaine les représentants du personnel pour évoquer cette restructuration.