POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

En propriété exclusive

Une première usine pour Tesla en Chine



La construction de la première usine de production de Tesla en Chine pourrait encore débuter cette année. (Photo: DR)

La construction de la première usine de production de Tesla en Chine pourrait encore débuter cette année. (Photo: DR)

Le constructeur américain s’apprête à construire une usine de production à Shanghai, pour se positionner comme premier constructeur étranger de voitures électriques sur un marché très prometteur, du fait d’une réglementation à venir.

Le Wall Street Journal a indiqué cette semaine que Tesla, le constructeur américain de voitures électriques, serait en passe de construire une usine de production en Chine, et plus précisément à Shanghai. Si la société d’Elon Musk n’a pas souhaité commenter cette information – renvoyant à un communiqué de juin dernier dans lequel elle évoquait simplement sa volonté de s’implanter en Chine –, la rumeur veut que cette construction pourrait se faire cette année encore.

Ceci ferait de Tesla la première société automobile étrangère à s’installer en Chine sans devoir s’associer à une entreprise chinoise, rompant avec la réglementation qui imposait jusqu’ici aux constructeurs étrangers souhaitant produire en Chine de créer une coentreprise détenue à 50% au moins par un acteur local.

10% de voitures propres à compter de 2019

En pourparlers avec les autorités de Shanghai depuis de longs mois, Tesla serait ainsi parvenu à un accord pour venir s’installer dans la zone de libre-échange de la ville. Et ce – selon Bloomberg – au moment où la Chine souhaiterait dès l’an prochain autoriser les constructeurs automobiles étrangers à créer des usines de véhicules électriques en propriété exclusive dans ses zones de libre-échange.

En 2016, Tesla a vendu 11.000 véhicules électriques en Chine qui, elle, en a immatriculé 362.000 au total. La société américaine voit donc à travers ce marché une belle marge de progression, d’autant qu’à compter de 2019, il sera exigé par les autorités chinoises que 10% des ventes automobiles à travers le pays soient électriques ou hybrides.