POLITIQUE & INSTITUTIONS

#CELEBRATINGLUXEMBOURG

«Une population éduquée et responsable»



rahme.jpg

Patrick Rahme: «Mes interlocuteurs américains sont plutôt curieux et aimeraient en apprendre plus sur notre petit pays.» (Photo: Recounter)

2017 est l’année de célébration du Luxembourg pour Maison Moderne, qui met à l’honneur les ambassadeurs du pays à l’étranger. «Celebrating Luxembourg» donne aujourd’hui la parole à Patrick Rahme, co-fondateur du réseau social All Square dédié au golf.

Amateur de golf de haut niveau, Patrick Rahme a créé (avec Arthur de Rivoire, un ami suisse), en 2012 au Luxembourg, All Square, un réseau social dédié à l’univers de la petite balle blanche et des greens. Via un site et une application, la start-up qui a eu droit, en 2016, aux honneurs de la chaîne américaine CNN, permet de créer et d’alimenter un lien étroit entre joueurs et clubs de golf. Plus de 200 de ces clubs sont déjà clients.

La société, hébergée au Technoport, s’est, entre-temps, agrandie et compte des bureaux en Floride d’où elle entend s’attaquer au très prometteur marché américain. Elle compte une équipe totale de 15 personnes (dont 10 au Luxembourg), avec une présence au Grand-Duché, à Orlando (Floride) et Leeds (Angleterre).

Diplômé de HEC Lausanne et de la London School of Economics, Patrick Rahme a reçu en 2013 le Young ICT Talent of the Year Award (ITone) et a été désigné comme «Young Global Shaper» de la Global Shaper Community de Luxembourg City.

Monsieur Rahme, votre travail contribue au rayonnement à l’international du Luxembourg. Quand en avez-vous pris conscience pour la première fois?

«L’essence de notre idée a un caractère global. Il ne m’a donc pas fallu bien longtemps avant de réaliser qu’un éventuel succès aurait une envergure internationale. Cependant, le jour où nous avons été contactés par CNN afin qu’ils viennent nous filmer à Luxembourg m’a permis de réaliser que notre start-up allait faire parler du Luxembourg dans plus de 180 pays et à des millions de téléspectateurs. 

Trouver le meilleur moyen d’attirer les talents depuis l’étranger.

Patrick Rahme

Comment se positionne le savoir-faire luxembourgeois en matière de développements dans les nouvelles technologies? Peut-on parler d’un savoir-faire typiquement luxembourgeois?

«Il est aujourd’hui difficile de recruter de jeunes informaticiens compétents au Luxembourg, et on ne peut donc pas parler d’un savoir-faire typiquement luxembourgeois. La solution à ce problème est de trouver le meilleur moyen d’attirer les talents depuis l’étranger en attendant que l’Université de Luxembourg continue à se développer.

Le Luxembourg est un pays... fiable, dynamique et ouvert. Reconnaissez-vous le Luxembourg dans ces mots-clés retenus par le gouvernement?

«Oui, absolument! Le Luxembourg est avant tout un pays innovant qui a su se réinventer au fil du temps. L’innovation demande une ouverture d’esprit accompagnée d’une poigne de dynamisme. La fiabilité du pays vient non seulement d’une économie et politique stable, mais aussi d’une population multiculturelle, éduquée et responsable. Le gouvernement a bien choisi ces mots-clés!

Que vous disent vos interlocuteurs à l’étranger sur le Luxembourg?

«Mes interlocuteurs européens y ont souvent travaillé ou bien passé un week-end et en gardent de bons souvenirs d’une ville cosmopolite offrant une qualité de vie hors-norme. En ce qui concerne mes interlocuteurs américains, ils sont plutôt curieux et aimeraient en apprendre plus sur notre petit pays.   

Et qu’est-ce que vous leur répondez pour leur donner envie de visiter le Luxembourg?

«Que le Luxembourg a su demeurer une métropole à taille humaine située au cœur de l’Europe et que les richesses du pays sont tant historiques que culturelles et gastronomiques.

À quelle occasion avez-vous pu particulièrement être fier du Luxembourg?

«Je suis souvent fier de mon pays, mais je dois dire que la récente victoire du tennisman Gilles Müller en Australie était particulièrement émouvante.» `

Découvrez d’autres ambassadeurs du pays sur celebratingluxembourg.com.